Suisse
Divertissement

Sex-toys «pénis de cheval», pourquoi les Suisses en achètent-ils

Sex-toys «pénis de cheval», pourquoi les Suisses en achètent-ils. watson
Image: Shutterstock

Mais pourquoi diable les Suisses achètent-ils des sex-toys «pénis de cheval»?

KissKiss.ch dit vendre plus d'une trentaine de sex-toys en forme de pénis de cheval chaque mois. Une drôle de surprise pour l'équipe de la boutique en ligne. Tentative d'explication avec une sexologue.
21.06.2021, 05:5922.06.2021, 10:40
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Mais qui achète des sex-toys en forme de pénis de cheval? En voilà une drôle de question. Difficile pourtant de l'éviter à écouter l'équipe du sex-shop helvétique en ligne KissKiss.ch. «On a ce produit sur le site depuis le mois de février et cela a été un boom assez rapide, on en vend entre 30 et 35 tous les mois en Suisse», confie Sacha, responsable marketing de l'entreprise.

«Ce produit, ça a été une grosse surprise pour nous»
Sacha, responsable marketing KissKiss.ch

Le produit en question? Le LoveToy Nature Cock Pénis de Cheval. «Ce gode XXL reproduit avec un grand réalisme un pénis de cheval en érection, prêt à vous faire ressentir ses moindres détails lors de séances intimes inoubliables», détaille la description.

Face à un tel succès, Sacha reconnaît ne pas avoir d'explication rationnelle à fournir. «Bien sûr, c'est un objet qui fait parler, qui fait rigoler. Mais autant de ventes en Suisse, ce n'est pas seulement pour faire des blagues, il doit vraiment y avoir des gens qui s'en servent.» De manière générale, la responsable marketing de l'entreprise constate une demande de plus en plus marquée pour les produits «plus gros, plus impressionnants.»

Aussi des pénis de taureaux ou d'ânes

En effet, sur d'autres sites suisses, il est également possible de trouver des sex-toys répliquant de pénis de taureaux ou d'ânes. «C'est vrai que c'est bizarre, je ne vois pas vraiment ce qu'ils peuvent faire avec, mais on va de surprise en surprise dans le comportement des individus», s'étonne la psychologue et sexologue Marie-Hélène Stauffacher.

«En vendre trente par mois, ça me paraît énorme!»
Marie-Hélène Stauffacher, sexologue

À ses yeux, de tels sex-toys servent surtout à stimuler le désir par leur côté extrême. «C'est de la sexualité passive, on va jouer sur les fantasmes et l'imaginaire mais sans vraiment passer à la pénétration», souligne la spécialiste.

Et malgré l'aspect volontairement très proche du véritable attribut d'un cheval, la sexologue précise qu'il ne s'agit pas là de zoophilie. «C'est plutôt un fantasme lié à la taille, une symbolique du sexe tout puissant. À l'image des représentations que pouvaient en avoir nos ancêtres.»

Marie-Hélène Stauffacher rappelle d'ailleurs que la sexualité passe d'abord par la tête. «Un sex-toy à taille humaine, cela n'a rien de fantasmatique. On joue avec, on l'utilise pour avoir un orgasme mais ça ne fait pas rêver.»

Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve en Chine
1 / 8
Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve en Chine
partager sur Facebookpartager sur X
J'ai tokenisé mon entreprise
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Deux morts dans un accident de la route près d'Orsières, en Valais
La voiture a quitté la route dans une courbe prononcée. Le conducteur et son passager n'ont pas survécu.

Une voiture conduite par une dame de 83 ans, qui circulait à Chamoille, près d'Orsières (VS), est sortie de la route pour une raison encore inconnue, vendredi, vers 22h45. L'automobiliste et le passager du véhicule, âgé de 79 ans, ont été tués sur le coup, indique samedi la police cantonale du Valais.

L’article