Suisse
Droits de l’homme

La Croix-Rouge va licencier en masse en 2024

Le directeur g
Le directeur général du CICR Robert Mardini est venu annoncer les mauvaises nouvelles devant la presse. Keystone

La Croix-Rouge va licencier en masse en 2024

Le CICR va supprimer 270 postes supplémentaires à son siège, en 2024. Cela devrait lui permettre de faire près de 13% d'économie, alors que l'institution est rongée par une crise budgétaire.
11.09.2023, 14:2912.09.2023, 15:14
Plus de «Suisse»

La crise budgétaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se poursuivra en 2024. L'organisation a annoncé lundi à Genève qu'elle devra supprimer environ 270 postes supplémentaires à son siège et un nombre encore inconnu dans le monde.

Au total, le budget initial est ramené à 2.1 milliards de francs, 13% de moins que celui révisé pour cette année. «L'impact entier sera connu quand nos délégations auront rempli leur planification budgétaire», a affirmé à la presse le directeur général du CICR Robert Mardini. Cette étape est prévue pour novembre.

«Ces décisions ont inévitables et douloureuses»
Robert Mardini, directeur général du CICR

Il quittera d'ailleurs lui-même son poste dans quelques mois au terme de son premier mandat dans cette fonction. Il a relevé le «paradoxe» entre ces difficultés et les besoins humanitaires grandissants.

Le CICR avait déjà annoncé 1800 licenciements parmi 3000 coupures de postes environ pour cette année, à la fois au siège et dans les différentes délégations. (sda/ats)

Copin comme cochon: l'aéroport de Genève
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Confédération achète un terrain pour un centre d'asile
Le contrat a été signé entre la Confédération et le propriétaire d'un terrain à Arth, une commune schwytzoise, pour la construction d'un futur centre de requérants d'asile.

La Confédération achète un terrain à Arth (SZ) pour y construire un centre fédéral d'asile qui doit permettre d'héberger 170 personnes. Le canton de Schwyz et la commune d'Arth soutiennent le projet, mais la population émet des réserves.

L’article