DE | FR

Stations-service : éviter le crash annoncé

Les énergies "propres" menacent l'existence des pompes à essence, qui pourraient voir fondre leurs bénéfices rapidement. Inquiétude dans les zones rurales.



Pompiste

Reverrons-nous le gentil pompiste? Image: Getty

La progression des réglementations visant à limiter l'émission de CO2 et la baisse de la consommation de carburant en Suisse menacent les stations-service, dont les bénéfices pourraient diminuer de moitié en 15 ans. L'investissement dans des moyens de transport plus "propres" pourrait représenter une porte de sortie pour la branche.

1 / 7
De la pompe à la prise
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

La transition du parc automobile européen vers des alternatives électriques et moins émettrices en dioxyde de carbone va nécessairement induire une baisse importante des ventes de carburants fossiles, d'après l'étude publiée mercredi par le cabinet Colombus Consulting.

"De plus en plus de détaillants s'équipent de bornes de recharge pour fidéliser leurs clients et en attirer de nouveaux"

Gaël Gautier, consultant chez Colombus Consulting

En première ligne, les stations-service, et surtout celles qui ne disposent pas d'un magasin, puisque celles-ci devraient voir leurs bénéfices chuter de 62% dès 2030 et même devenir négatifs en 2050.

Certaines stations-service des zones rurales connaissent ainsi déjà des difficultés financières en raison des faibles volumes de carburant vendus.

Cette évolution obligera les stations-service à trouver de nouveaux moyens d'attirer la clientèle, comme la distribution de sources d'énergie décarbonisées ou la participation à d'autres formes de mobilité comme le covoiturage ou les vélos électriques.

En attendant l'hydrogène

abspielen

Vidéo: YouTube/EPFL

"Les services d'électromobilité deviennent un levier, et de plus en plus de détaillants s'équipent de bornes de recharge pour fidéliser leurs clients et en attirer de nouveaux", confirme Gaël Gautier, consultant senior en énergie chez Colombus Consulting. (sda/awp/ats)

De la pompe à la prise

1 / 7
De la pompe à la prise
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

CarPostal a perdu un quart de ses passagers avec la pandémie

Les mesures sanitaires de restriction des mouvements ont (aussi) impacté la fréquentation des car postaux.

La filiale de La Poste a transporté 127 millions de personnes à bord de ses véhicules en 2020, contre 167 millions en 2019. L’essentiel de cette baisse du résultat (48 millions) est directement imputable aux effets de la pandémie.

«Les diverses restrictions de la vie sociale et publique causées par la pandémie ont conduit à une nette diminution du nombre de voyageurs», explique CarPostal jeudi dans un communiqué. La semaine dernière, La Poste a annoncé que sa filiale de transport en …

Lire l’article
Link zum Artikel