Suisse
énergie

Voici les régions où l'énergie solaire est rentable en Suisse

La loi veut augmenter la production d'énergie renouvelable en Suisse.
Les installations sur des immeubles collectifs sont presque toujours rentables.Image: KEYSTONE

Voici les régions où l'énergie solaire est financièrement intéressante

L'électricité solaire prend de plus en plus d'importance en Suisse, mais son développement peine à se concrétiser. Une nouvelle étude montre quels sont les points importants lors de la construction d'une installation solaire, et ce qui freine le développement.
19.02.2023, 12:0019.02.2023, 12:12
Reto Fehr
Reto Fehr
Reto Fehr
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Chaque propriétaire de maison individuelle s'est déjà posé la question: installer des panneaux solaires sur son toit en vaut-il la peine? La réponse n'est pas si simple et dépend fortement de la rétribution locale de l'électricité solaire et du prix de l'électricité. En effet, de nombreux exploitants de réseaux électriques paient trop peu et freinent ainsi le développement de l'énergie solaire. C'est ce que montre une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et de l'Université de Berne.

Pour que la Suisse atteigne ses objectifs climatiques, elle doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Une voie possible: investir massivement dans l'énergie solaire. Les chercheurs du projet Sweet Edge, qui ont réalisé une étude pour le compte de l'Office fédéral de l'énergie, déclarent entre autres:

«Les installations photovoltaïques sur les maisons individuelles et les immeubles jouent un rôle décisif à cet égard, car elles représentent 42% du potentiel sur les toits des maisons. Mais la question de savoir s'il est financièrement rentable d'investir dans une installation dépend fortement du lieu de résidence et de l'exploitant local du réseau électrique.»

Pour mieux comprendre la situation en matière d'énergie solaire en Suisse, l'étude est arrivée aux conclusions suivantes:

Le solaire à la place du gaz, pas rentable pour tout le monde

Dans les 2067 villes et communes suisses analysées par l'étude, les propriétaires d'une maison individuelle chauffée au gaz ne gagneraient à installer un système solaire que dans près de la moitié des cas. Selon les chercheurs, une installation est considérée comme rentable lorsque le gain attendu sur une durée de vie de 30 ans est supérieur à 3%.

En fonction du fournisseur d'électricité, les propriétaires de maisons en Suisse ont touché en 2022 entre 5 et 22 centimes par kilowattheure (ct/kWh) pour l'électricité solaire qu'ils ont produite eux-mêmes. Pour un kilowattheure d'électricité, ils payaient entre 12 et 34 centimes.

«Moins l'exploitant local du réseau électrique paie pour l'électricité solaire injectée dans le réseau et plus il demande de l'argent pour l'électricité fournie, plus les propriétaires de maison adaptent la taille de leur installation solaire à leur propre consommation.»
Tobias Schmidt, l'un des auteurs de l'étude.

Une installation solaire plus grande, qui injecte dans le réseau plus d'électricité solaire que le ménage n'en consomme lui-même, est surtout rentable là où la rémunération est élevée.

«Dans certains cas, cela signifie qu'ils construisent des installations moins grandes et produisent moins d'électricité qu'ils ne le pourraient»

De grandes différences cantonales

L'endroit où l'on vit impacte fortement la rentabilité. Différents facteurs tels que les subventions, la rémunération et le prix de l'électricité jouent un rôle. Ces fortes différences locales font que la taille d'une installation solaire la plus rentable possible et la quantité d'électricité solaire que le ménage consomme lui-même varient d'une commune à l'autre.

L'exploitant du réseau est décisif

Le canton de résidence n'est toutefois pas le seul critère. Malgré des prescriptions et des subventions cantonales uniformes, la rentabilité du courant solaire diffère d'un exploitant de réseau à l'autre, comme c'est le cas dans le canton de Zurich et les communes voisine de Rümlang et Kloten. Outre le prix de l'électricité, le facteur déterminant est à nouveau la forte différence de rémunération des exploitants locaux.

Les installations sur des immeubles collectifs sont presque toujours rentables

Selon l'étude, la situation est nettement meilleure dans les immeubles collectifs. Dans presque toutes les villes et communes, l'installation d'un système est rentable.

«Dans les immeubles collectifs avec de grands toits, une installation solaire est presque toujours rentable. C'est encore plus rentable avec une pompe à chaleur, car les besoins propres sont alors plus élevés, ce qui permet d'économiser davantage sur l'électricité achetée.»
Le professeur Schmidt de l'EPFZ.

«Si l'objectif de la Suisse est d'avoir des installations aussi performantes que possible sur les immeubles collectifs, il faut renforcer les incitations en ce sens, par exemple en augmentant les rétributions de l'injection», explique Tobias Schmidt.

Comment le développement de l'énergie solaire pourrait être accéléré

Afin d'accélérer le développement de l'énergie solaire, les auteurs de l'étude recommandent d'harmoniser les différentes prescriptions et rétributions en Suisse. «La Suisse ressemble à un patchwork. Il n'est ni juste ni compréhensible que la rentabilité des installations solaires varie autant d'une région à l'autre», déclare Schmidt.

Isabelle Stadelmann, professeure à l'Université de Berne et co-auteure de l'étude, ajoute:

«Dans le cas du photovoltaïque, les structures fédéralistes très marquées font qu'une majorité de cantons n'encouragent pas assez activement son développement. Une harmonisation par le biais de normes contraignantes et d'incitations serait nécessaire.»

Selon les auteurs de l'étude, les possibilités à cet égard seraient les suivantes:

  • Les installations solaires pourraient par exemple être exonérées d'impôt dans tous les cantons.
  • Les investissements dans les bâtiments de moins de cinq ans devraient être déductibles des impôts.
  • Les gestionnaires de réseau devraient augmenter les tarifs et les rémunérations.
Copin comme cochon: le chauffage à 19 degrés
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Situation en Valais: le Rhône a baissé et Zermatt est toujours isolé
Après une nuit marquée par une interruption du trafic ferroviaire en raison d'un risque de crue, les trains circulent de nouveau entre Riddes et Ardon dès 8 heures ce matin. A Zermatt, aucun train ne circulait ce samedi matin. Le point sur la situation.

Le niveau d'eau du Rhône a baissé pendant la nuit. Le trafic ferroviaire entre Riddes et Ardon a bien repris à 8 heures, ont précisé les CFF à Keystone-ATS.

L’article