DE | FR

Action d'Extinction Rebellion à Zurich: la police évacue les manifestants

Les manifestants opposent une résistance passive, ce qui oblige les policiers à les embarquer les uns après les autres.
Les manifestants opposent une résistance passive, ce qui oblige les policiers à les embarquer les uns après les autres.
Environ 200 manifestants ont bloqué ce lundi une rue située dans le centre-ville de Zurich, avant d'être évacués par la police. Extinction Rebellion, qui veut pousser le Conseil fédéral à déclarer l'état d'urgence climatique, assure: «on reviendra demain».
04.10.2021, 15:1505.10.2021, 14:43
Team watson
Team watson
Suivez-moi

La police est intervenue vers 12h30, environ une demi-heure après le début de l'action. Les agents ont commencé à évacuer les militants qui s'étaient assis par terre pour bloquer la circulation. Les manifestants opposent une résistance passive, ce qui oblige les policiers à les embarquer les uns après les autres.

A cause de ça, l'opération a pris du temps: peu après 15h00, un petit noyau de militants était toujours assis, attendant que la police vienne les évincer.

Selon Extinction Rebellion, 134 manifestants ont été arrêté lundi. La plupart d'entre eux ont été libérés mardi. Il en reste 43 en garde à vue.

Environ 200 personnes ont participé à l'action, indique Extinction Rebellion. Des personnes de tous âges «alarmés par la catastrophe climatique qui se déroule sous leurs yeux, ils ne peuvent plus accepter que des mesures urgentes ne soient pas prises».

Et d'ajouter:

«Ces personnes sont prêtes à se faire arrêter. Et elles reviendront demain»

A partir de midi, les manifestants ont bloqué l'Uraniastrasse, où ils ont installé un bateau au milieu de la rue. Ils ont également déployé des banderoles où l'on peut lire «Nous voulons vivre» ou «Agir maintenant». La circulation des voitures et des trams a été partiellement bloquée.

Voici les endroits touchés:

Image: Extinction Rebellion

Manif non autorisée

La police municipale zurichoise s'est déployée dans le centre-ville dès le début de la manifestation. Par haut-parleur, elle a indiqué qu'elle ne tolère pas l'action des militants, qui est qualifiée de manifestation non autorisée. La rue a été bouclée.

Image: sda

L'objectif de la «rébellion contre l'extinction» est simple: «perturber le trafic et la vie quotidienne», écrit Extinction Rebellion. Pour ce faire, les participants vont «venir s’asseoir dans les rues du centre-ville et se faire arrêter pour cela s’il le faut». Après une cérémonie d'ouverture dimanche, l'action commence lundi midi.

Avec cette action, Extinction Rebellion veut pousser le Conseil fédéral à déclarer l'état d'urgence climatique.

Dans le même registre: la grève pour le climat à Berne:

1 / 11
Grève pour le climat à Berne, en images
source: sda / anthony anex
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'article à propos d'Extinction Rebellion

«Tu t'prends pour Greta?» Immersion dans une dispute climatique

Link zum Artikel

Extinction Rebellion et son discours antisystème à géométrie variable

Link zum Artikel

Voici comment Extinction Rebellion compte bloquer Zurich dès lundi

Link zum Artikel

Un militant d'Extinction Rebellion condamné à Lausanne

Link zum Artikel

Le procès d'un militant XR, en mode «seul contre tous»

Link zum Artikel

Les militants d'Extinction Rebellion sèment la pagaille à Londres

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Facebook, WhatsApp et Instagram sont de retour après 6 heures de panne

Les messageries et les réseaux sociaux du groupe Facebook ont subi une panne sans précédent lundi, plongeant le groupe dans une double crise, après les révélations d’une lanceuse d’alerte.

L'univers Facebook, qui comprend également WhatsApp et Instagram et Messenger, a subi des perturbations majeures pendant plus de six heures, entre lundi soir et mardi matin. La durée et l’ampleur de cette interruption des quatre plateformes utilisées tous les mois par quelque 3,5 milliards de personnes en font un incident majeur, qui tombe très mal pour la société de Mark Zuckerberg.

Après une première heure de silence, les services ont reconnu le problème, comme l'a rapporté le magazine …

Lire l’article
Link zum Artikel