DE | FR

Quelque 1500 intrépides se sont jetés dans le lac Léman (et il est à 7 degrés)

La 82e édition de la Coupe de Noël s'est tenue samedi en Rade Genève. Plus de 1500 personnes se sont jetées à l'eau. On ne veut pas vous faire mal, mais elle était à peine positive.
18.12.2021, 15:5819.12.2021, 10:05

Annulée l'an dernier à cause du Covid-19, cette manifestation lancée en 1934 par le Genève Natation met les bouchées doubles cette année. Pour la première fois, elle se déroule sur deux jours. Les organisateurs ont enregistré 3200 inscriptions (1500-1600 pour chaque journée), un record, pour ce qu'ils présentent comme le plus grand événement de «winter-swimming» au monde.

Le concept?

Les nageurs ont exactement 100 mètres à parcourir (et franchement, dans une eau à 7 degrés, n'est-ce pas déjà trop?). Le record à battre se situe juste sous la minute (59''26). L'immense majorité ne chasse pas le chrono mais recherche une petite décharge d'adrénaline dans une atmosphère très conviviale, visiblement pas du tout perturbée par le Covid, les précautions d'usage ayant été prises.

Lancé-e-s dans les eaux glacées du Léman par groupes d'une vingtaine de personnes, à intervalles réguliers, les nageurs et nageuses ont pris soin avant de plonger de s'asperger à l'aide de seaux d'eau froide, dans un joyeux élan accompagné de cris d'excitation.

L'élite s'élancera dimanche, avec une prime de 500 francs à la clé pour le meilleur homme et la meilleure femme.

Mais au fond, pourquoi font-ils ça?

«Nager dans l'eau froide, c'est bon pour la tête et la circulation sanguine. Cela procure une sorte d'excitation et un bien-être qui dure plusieurs heures encore après le bain»
Un organisateur

«Cette course est mythique, j'y viens pour profiter de l'ambiance avec les copains», a dit une participante, «vêtue» du strict minimum, à Keystone-ATS.

Bon, et c'est aussi l'occasion de se baigner sur échasses

La plupart de ces sportifs du froid étaient affublés de déguisements, parfois excentriques, des costumes de Superman aux pingouins en passant par des tenues d'hommes des cavernes ou des flamants roses en plastique montés sur la tête. Le nombreux public a même vu un nageur sur échasses.

Le budget de la manifestation se monte à quelque 200'000 francs, a précisé le président du comité d'organisation Christophe Jacot. Le bénéfice revient au Genève Natation et sert à améliorer la formation des jeunes nageurs et la qualité des entraîneurs.

La manifestation concilie sport populaire, fête et quête de défis personnels, sous le parrainage de champions comme Benoît Schwarz, qui représentera la Suisse en curling aux JO de Pékin en février, ou Celine van Till, ex-athlète internationale de para-dressage et de para-athlétisme, qui se jettera à l'eau dimanche pour la première fois. (ats/mbr)

Les Bouffistas: le marché de Noël de Montreux

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Il retire secrètement son préservatif. Abusée et mise enceinte, elle raconte
On appelle «stealthing» le fait qu'un homme retire secrètement son préservatif pendant un rapport sexuel. Anna n'a réalisé qu'elle était victime de cette agression que lorsqu'elle est tombée enceinte. Elle a porté plainte, mais une condamnation est peu probable.

«C'était un abus sexuel.»

L’article