DE | FR

Vaccin Moderna: pourquoi est-il suspendu et quels sont les risques?

Le vaccin Moderna rencontre une certaine défiance en Europe: suspendu ou limité dans plusieurs pays, déconseillé pour la troisième dose dans d'autres... On vous propose un tour d'horizon.
18.10.2021, 09:1518.10.2021, 10:22

Malgré une efficacité sur le long terme légèrement supérieure à celle de son homologue Pfizer, le vaccin Moderna semble tomber en désamour dans plusieurs pays européens, Suisse comprise. Faut-il s'en inquiéter et quels sont les effets secondaires potentiels de ce vaccin? Explications.

Il est suspendu dans les pays scandinaves

La décision a été prise presque simultanément par la Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande. Il y a dix jours, les quatre pays scandinaves ont annoncé limiter temporairement l’usage du vaccin de Moderna, avec quelques variations dans la pratique:

  • La Suède suspend l’utilisation pour les moins de 30 ans jusqu’au 1er décembre.
  • Le Danemark déconseille le vaccin Moderna pour les moins de 18 ans.
  • La Norvège et la Finlande recommandent aux hommes de moins de 30 ans de privilégier le vaccin de Pfizer à celui de Moderna, et le déconseillent aux moins de 18 ans.

Pourquoi cette décision? Selon Le Monde, les autorités de santé ont mentionné une «mesure de précaution». Une étude (non publiée), basée sur les quatre pays scandinaves, a révélé un risque d’effets secondaires plus marqué pour le vaccin de Moderna.

Le risque de développer une une myocardite ou une péricardite, même s'il reste «très rare», serait en effet légèrement accru lors d'une seconde injection du vaccin Spikevax de Moderna. À noter que ce risque est «bien plus significatif chez certains groupes, surtout chez les jeunes hommes», selon l’épidémiologiste en chef suédois Anders Tegnell.

Malgré sa suspension, les autorités sanitaires de ces pays ont pris soin de souligner «l’efficacité» du vaccin de Moderna. Il conserve ainsi «une place importante dans le programme de vaccination général du Danemark», a précisé l’Institut national de sérologie à Copenhague.

Il ne sera plus utilisé du tout en Islande

L'annonce de la Scandinavie a été suivie le 8 octobre dernier par celle de l'Islande, qui va même plus loin que ses voisins. Si l'usage de Moderna est seulement limitée en Scandinavie, Reykjavik cessera tout simplement de l'utiliser.

Dans un communiqué par la Direction islandaise de la Santé, les autorités indiquent ainsi que «comme l'approvisionnement en vaccin Pfizer est suffisant sur le territoire (...), le chef épidémiologiste a décidé de ne pas utiliser le vaccin Moderna en Islande».

Une décision qui n'aura pas d'incidence sur la campagne de vaccination sur l'île de l'Atlantique nord, où 88% de la population âgée de plus de 12 ans est déjà entièrement vaccinée, souligne Le Point.

Il est déconseillé pour la troisième dose en France

Plus proche de nous, en France, la Haute autorité de santé (HAS) a quant à elle recommandé que seul le vaccin de Pfizer soit injecté pour la dose dite «de rappel», administrée à présent pour les plus de 65 ans, les immunodéprimés et leurs proches, les personnes à risque, ainsi que les soignants.

Le sérum de Moderna n'ayant pas encore reçu d’avis favorable de l’Agence européenne du médicament (EMA) pour cette troisième dose, le gouvernement français a indiqué qu’il allait suivre cet avis.

La HAS se justifie ainsi: au-delà des effets indésirables, il reste des doutes sur la bonne population cible et «surtout le dosage». En effet, le vaccin de Moderna possède trois fois plus de substance active que le Pfizer. L'Agence européenne du médicament doit déterminer, d'ici la fin du mois d'octobre, quelle est la bonne dose à injecter lors d'un rappel: une dose entière ou une demi-dose.

D’ici là, le Spikevax de Moderna devra rester limité aux premières et aux secondes doses en France.

En Suisse, Vaud se démarque

En Suisse, le vaccin Moderna est autorisé à partir de 12 ans. Après l’analyse de toutes les données disponibles pour le moment, Swissmedic, relayée par Le Temps, estime qu’un lien de causalité entre les vaccins et la myocardite/péricardite «est au minimum possible».

Le canton de Vaud s'est toutefois démarqué en prenant une décision jusqu'à présent unique en Suisse, selon les mots du médecin responsable de la campagne vaudoise de vaccination, Blaise Genton, au Courrier.

Dorénavant, Vaud «recommande de privilégier de vacciner les 12-18 ans avec Pfizer plutôt que Moderna». «(...) L’incidence est légèrement supérieure pour Moderna que Pfizer. Par principe de précaution, nous le privilégions pour les moins de 18 ans», explique Blaise Genton.

Dans les chiffres

En Suisse, Swissmedic a recensé, au 21 septembre, 151 cas de suspicion de myocardite et/ou péricardite, dont:

  • 26 après une injection de Pfizer.
  • 124 cas à la suite d’un vaccin Moderna (davantage utilisé en Suisse).

Chez qui? La majorité étaient des hommes (120). L’âge moyen était de 37,8 ans (sur une fourchette de 16 à 88 ans). Parmi les personnes touchées, 135 ont été hospitalisées.

«Ces risques sont connus et suivis de près. Les réactions disparaissent dans la grande majorité des cas spontanément en quelques jours», a indiqué Lukas Jaggi, porte-parole de Swissmedic. «Les complications sont rares, cependant certaines, très graves, peuvent survenir». Aucun chiffre ni détail n’est donné sur ces complications rares.

Pour Swissmedic, les données actuelles de pharmacovigilance ne justifient pas de prendre de dispositions concernant le vaccin Moderna. (mbr)

Pour vous détendre après toutes ces infos chiffrées, regardez ces 200 personnes qui posent nues près de la mer Morte.

1 / 11
200 personnes posent nues près de la mer Morte
source: sda / abir sultan
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et ça arrive, mais regardez ce qui se passe quand un touriste laisse tomber son téléphone portable dans l'enclos des loutres.

Plus d'articles sur le vaccin Moderna

Pfizer et Moderna haussent le prix des vaccins en Europe

Link zum Artikel

Moderna demande d'autoriser la troisième dose aux Etats-Unis, bientôt l'Europe?

Link zum Artikel

4 questions sur les doses de Moderna contaminées découvertes au Japon

Link zum Artikel

Pour le patron de Moderna, les vaccins, c'est comme l'Iphone

Link zum Artikel
Les Universiades de Lucerne annulées à cause du Covid-19
Le plus grand événement multisports du monde pour les étudiants, prévu en décembre prochain, est annulé. La faute au nouveau variant du coronavirus Omicron, qui rend trop compliquée l'organisation.

Grande déception en Suisse centrale ce lundi. Via un communiqué, les organisateurs des Universiades ont annoncé que l'événement, prévu du 11 au 21 décembre à Lucerne, n'aura finalement pas lieu.

L’article