DE | FR
Bild

Au Royaume-Uni, le nombre de cas est en hausse et le pays est anxieux à l'idée des prochaines réouvertures du 21 juin. keystone

Ce que la propagation du variant Delta au Royaume-Uni signifie pour la Suisse

Le variant delta, très contagieux, représente les trois quarts des cas au Royaume-Uni. Les premières études sur l'efficacité de la vaccination devraient intéresser la Suisse.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Les jeunes sont infectés, hospitalisation en hausse

L'augmentation du nombre de cas au Royaume-Uni fait la une des journaux depuis plusieurs jours. En effet, les courbes inquiètent les autorités au moment ou d'autres assouplissement des mesures sont prévues pour le 21 juin. Ces derniers jours, le pays, leader de la vaccination, a enregistré plus de cas par million d'habitants que la Suisse pour la première fois depuis début mars.

Par rapport aux vagues précédentes, l'augmentation est principalement due à des personnes plus jeunes provenant de régions sévèrement touchées du nord-ouest du Royaume-Uni.

Le graphique suivant montre que lors des vagues précédentes, le groupe des personnes âgées (plus de 60 ans) a augmenté parallèlement au groupe des plus jeunes. Dans les derniers jours, cependant, une divergence peut être observée.

La situation dans les hôpitaux et les décès

Comme les plus jeunes ont plus de chances de survivre au Covid, il n'y a pas d'augmentation correspondante aux infections dans l'occupation des hôpitaux au niveau national. Toutefois, il faut remarquer que les cas sont souvent concentrées dans certaines régions. On y observe alors une augmentation du nombre de patients Covid.

L'augmentation du nombre de décès ne s'est pas encore matérialisée, et ce même dans le Nord-Ouest, où le nombre de cas a augmenté de façon exponentielle dans certaines zones au cours des deux derniers mois.

Le graphique suivant, tiré Financial Times, relate l'augmentation relative (en termes absolus, la vague de l'automne est bien supérieure à la vague actuelle) du nombre de cas et de décès. On peut constater que si les infections dans cette région augmentent actuellement à un rythme similaire, les décès se comportent de manière très différente.

Hausse relative du nombre de cas et de décès dans le Nord-Ouest de l'Angleterre

Bild

Remarque : le graphique utilise un axe Y logarithmique. Ainsi, une ligne approximativement droite correspond à une augmentation exponentielle.

Les vaccins à ARN protègent bien contre ler variant indien

La bonne nouvelle des experts britanniques? La vaccination fonctionne. Ian Jones, virologue à l'université de Reading, l'exprime ainsi:

«Si les vaccins permettent d'éviter des hospitalisations et presque certainement des décès, il n'y a rien de plus à souhaiter»

Ian Jones, virologue à l'université de Reading

La seule chose qui manque est plus de temps. En effet, avec un peu moins d'un quart des personnes non vaccinées, le virus a encore de nombreuses possibilités de se propager, surtout s'il s'agit d'une variante hautement contagieuse.

Et l'une de ces variantes très contagieuses est la variante delta, qui est désormais dominante au Royaume-Uni. Sur les 128 patients actuellement hospitalisés avec la variante delta dans ce pays, seuls trois ont été doublement vaccinés.

Selon une étude récente publiée par Public Health England, les deux vaccins utilisés (Astrazeneca et Pfizer-Biontech) préviennent à un taux de 33% l'apparition de symptômes après une seule dose pour le variant delta.

Ensuite, la deuxième dose augmente considérablement la protection: Avec Astrazeneca, une protection de 60% contre la variant indien a été obtenu selon l'étude, et avec le vaccin de Pfizer, qui est également utilisé en Suisse ce taux atteint 88%.

La deuxième dose est donc cruciale, notent les auteurs de l'étude: la protection offerte par le vaccin contre les effets sévères est beaucoup plus élevée que sa capacité à prévenir les infections légères.

«Il semble donc que nous soyons engagés dans une course entre l'administration des deuxièmes doses de vaccin à tout le monde et la propagation de la variante delta»

Deborah Dunn-Walters, présidente du groupe d'expert britannique sur le Covid.

Pourquoi la Suisse n'est pas concernée (jusqu'à présent)

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) estime que la variante delta du virus représente moins de deux pour cent de toutes les infections en Suisse. Jusqu'à présent, il n'a été détecté a une fréquence supérieure à la moyenne que dans la région de Genève.

Cependant, une augmentation exponentielle comme celle du Royaume-Uni n'est pas en vue. Richard Neher, biophysicien de Bâle, ne peut expliquer pourquoi la Suisse – et de nombreux autres pays européens – ont été épargnés jusqu'à présent. Cependant, le faible nombre de cas en avril a probablement joué un rôle

Dans ce fil de discussion 👇, sur Twitter , il explique d'autres raisons possibles pour lesquelles la variante delta n'a pas supplanté partout la variante alpha (du Royaume-Uni) qui dominait auparavant.

L'une des raisons pourrait être que le variant indien est très diversifié. Autrement dit, il possède différents génotypes qui sont répartis dans le monde entier. Différents sous-types ont été découverts dans toute l'Europe, dès le mois d'avril, mais le variant s'est alors propagé beaucoup plus lentement qu'au sein du Royaume-Uni.

Toutefois, Andreas Cerny, infectiologue à l'hôpital Moncucco de Lugano, a mis en garde dans 20Minuten: «Il est tout à fait concevable que la variante indienne se propage également ici – tout comme la variante britannique l'a fait il y a quelques mois.» Les personnes non vaccinées sont généralement des proies faciles pour la nouvelle variante.

Adapté de l'allemand par jah, le texte original ici.

Et sinon la Suisse vote sur la loi Covid le 13 juin, alors pour ou contre?

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Oui, la météo influence la transmission du Covid. Mais ce n'est pas si simple

La hausse des températures contribue à la réduction des épidémies nées en saison froide. Mais qu'en est-il des études scientifiques portant spécifiquement sur le Covid-19? Eléments de réponses.

Alors que les terrasses des bars et des restaurants ont rouvert et que les restrictions sanitaires s'allègent, une bonne nouvelle supplémentaire pourrait venir de l'arrivée de l'été et de ses températures plus chaudes.

De nombreux travaux scientifiques ont en effet montré que la plupart des épidémies et des maladies infectieuses sont caractérisées par des mouvements saisonniers - on parle de «saisonnalité»: les saisons chaudes seraient plus propices à la disparition ou la réduction des …

Lire l’article
Link zum Artikel