Suisse
Interview

Feu de forêt en Valais: «les problèmes surgissent après»

Interview

Feu de forêt en Valais: «Les problèmes surgissent après l'incendie»

Un feu de forêt en Valais s'est transformé lundi soir en un incendie de grande ampleur. Selon un expert, le problème devient de plus en plus important pour la Suisse.
19.07.2023, 05:4919.07.2023, 09:22
Kilian Marti
Kilian Marti
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Monsieur Conedera, une surface de 100 hectares brûle en Valais. Comment un incendie de forêt peut-il dégénérer à ce point?
Marco Conedera:
Plusieurs éléments doivent être réunis pour qu'un incendie de forêt se transforme en un incendie majeur. La sécheresse et le vent rendent les matériaux combustibles très inflammables et favorisent la propagation du foyer d'incendie, la pente abrupte attire le feu vers le haut à cause des flux thermiques.

Marco Conedera est...
... expert en incendies de forêt à l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) à Cadenazzo. Il dirige l'unité de recherche Ecologie des biocénoses.

L'incendie de Bitsch fait rage sur une pente raide au-dessus des habitations. Quelles conséquences peut-il avoir?
Un incendie de forêt s'éloigne normalement des maisons par le haut. Mais le feu peut brûler la litière et la couche supérieure du sol dans la forêt, ce qui peut faire rouler des pierres. Après le feu, lorsque de nombreux arbres ne peuvent plus jouer leur rôle de protection, l'érosion ou des glissements de terrain peuvent survenir, même des années après.

«En fonction des dégâts causés à la forêt, les problèmes surviennent donc plutôt après l'incendie»
Marco Conedera: Feu de forêt en Valais: «Les problèmes surgissent après l'incendie». Un incendie de forêt en Valais s'est transformé lundi soir à Bitsch en un incendie de grande ampleur.
Marco Conedera. Image: screenshot twitter/BABS_OFPP_UFPP

On s'attend à ce que les travaux d'extinction durent des semaines. Quand la forêt sera-t-elle à nouveau sûre?
Dans des conditions aussi sèches que celles que nous connaissons actuellement, le feu risque de continuer à couver dans le sous-sol. Cela signifie qu'il faut une action d'extinction en deux temps. L'une pour éteindre le périmètre de l'incendie, l'autre pour éteindre les différents petits foyers d'incendie. Cela peut prendre du temps.

Plusieurs hélicoptères d'Air Zermatt et un Super Puma de l'armée sont en action. La Suisse n'est-elle pas suffisamment préparée pour qu'il soit nécessaire de faire appel à l'armée?
S'il s'agit d'un petit feu de forêt, des hélicoptères civils suffisent pour éteindre le feu. Mais pour des incendies aussi importants, l'armée sert de soutien. C'est à mon avis très efficace.

Feu de forêt en Valais: «Les problèmes surgissent après l'incendie». Un incendie de forêt en Valais s'est transformé lundi soir à Bitsch en un incendie de grande ampleur.
Mardi, un hélicoptère verse de l'eau sur la fumée qui s'élève de la forêt en feu, au-dessus des communes de Bitsch et de Ried-Moerel. Les hélicoptères ont volé toute la nuit de lundi à mardi.Image: KEYSTONE

Avons-nous suffisamment de bassins d'extinction et de forces d'intervention spécialisées pour les grands incendies dans toute la Suisse?
La Suisse est toujours en train de travailler pour pouvoir le garantir partout.

«En réalité, on n'a jamais assez de bassins d'extinction, mais ce sont de gros investissements»

Dans les régions où le risque de feu de forêt est plus élevé, on est certainement mieux préparé que dans d'autres endroits. Mais il y a des projets pour compléter notre dispositif.

Quels cantons sont équipés, lesquels ne le sont pas?
Là où, historiquement, les incendies de forêt sont fréquents, on est politiquement plus disposé à faire quelque chose. Les cantons du Valais, des Grisons ou du Tessin sont à la pointe dans ce domaine. Les autres cantons, où le risque d'incendie augmente en raison du changement climatique, ont déjà commencé à y réfléchir. Mais partout, on analyse et évalue l'évolution du danger.

Le changement climatique augmente-t-il le risque de feu de forêt?
Oui, car la sécheresse persistante est l'un des facteurs principaux des grands incendies. Avec le changement climatique, nous avons des périodes de sécheresse extrêmement longues. Couplées à des températures très élevées, elles augmentent le risque d'incendie de forêt.

Il y a plus de 100 incendies de forêt par an en Suisse. Combien d'entre eux menacent de dégénérer comme à Bitsch?
Pas beaucoup, on parle ici d'un petit pour cent. Il existe une règle valable dans le monde entier:

«1 à 2% des feux de forêt représentent 90% de la surface brûlée par les incendies»
Marco Conedera: Feu de forêt en Valais: «Les problèmes surgissent après l'incendie». Un incendie de forêt en Valais s'est transformé lundi soir à Bitsch en un incendie de grande ampleur.
L'incendie de forêt est visible jusqu'au château Stockalper à Brigue.Image: KEYSTONE

Les feux de forêt sont-ils plutôt déclenchés par l'homme ou par des phénomènes météorologiques?
En hiver, les incendies sont déclenchés à 100% par l'homme - même indirectement par le biais d'un court-circuit, par exemple. Mais, en été, c'est du 50/50. La foudre et la sécheresse sont souvent à l'origine.

En 2022, l'Europe a connu sa deuxième année la plus grave en termes d'incendies depuis le début des mesures en 2000. Cet été sera-t-il encore pire?
Nous ne pouvons pas le dire de manière générale, car cela dépend fortement de la manière dont la météorologie évolue. Si la sécheresse se poursuit et qu'elle s'étend à la Méditerranée, c'est probablement le cas.

«En raison du changement climatique, nous avons constaté que les zones présentant un risque d'incendie sont de plus en plus étendues»

Comment la Suisse peut-elle lutter contre ce phénomène?
Nous sommes déjà très actifs et nous faisons beaucoup de choses. Mais l'un des problèmes est aussi que l'agriculture et l'exploitation traditionnelles des Alpes ont diminué. Un phénomène similaire - même si c'est à une échelle plus petite - s'est également produit dans les régions méditerranéennes au cours des dernières décennies. Le pâturage et l'exploitation aideraient. Car si de plus en plus de surfaces sont laissées à l'abandon, cela génère de nouvelles matières à brûler, ce qui augmente le risque de feux de forêt et de grands incendies.

L'incendie au-dessus de Bitsch, dans le Haut-Valais
1 / 14
L'incendie au-dessus de Bitsch, dans le Haut-Valais
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des élèves romands découvrent que leur prof fait du porno
Une agitation règne au Gymnase Auguste Piccard à Lausanne suite à la découverte de photos et vidéos à caractère pornographique impliquant un enseignant.

Un prof de gymnase (secondaire II) vaudois aurait créé et publié sur un site accessible à tous des images interdites aux moins de 18 ans, a rapporté 24 Heures samedi. Toutefois, le directeur de l'établissement, Marc-André Jaquemet, dans un e-mail au corps enseignant, a précisé que les images en question n’ont pas été diffusées par le professeur lui-même, rapporte le journal vaudois.

L’article