DE | FR
Sandra Jean lors du lancement du site, en mars 2021.
Sandra Jean lors du lancement du site, en mars 2021.
keystone

Sandra Jean quitte la rédaction watson

07.10.2021, 09:4407.10.2021, 18:12

Après avoir monté et lancé watson avec succès en Suisse romande, Sandra Jean quitte le média en ligne. La direction de watson et l’actuelle rédactrice en chef ont décidé de mettre un terme à leur collaboration d’un commun accord, en raison de divergences sur les développements futurs ainsi que sur la manière de conduire le projet.

«Je tiens à la remercier pour tout ce qu’elle a accompli ces 18 derniers mois. Elle a recruté une super équipe et a parfaitement accompagné le lancement de watson en Suisse romande. Je lui en suis très reconnaissant»
Michael Wanner, CEO de watson

Fred Valet, rédacteur en chef adjoint, assurera la direction de la rédaction par intérim. La rédaction en chef romande sera prochainement renforcée.

A propos de watson: Avec environ 3 millions de clients uniques et 20 millions de visites mensuelles en Suisse, watson est le troisième plus grand portail d’information financé par la publicité de Suisse. Depuis le 1er mars 2021, watson exploite un portail d’information indépendant en Suisse romande.

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

La Suisse ne se rendra pas les mains vides à la COP26

La Confédération est déterminée à s'engager lors de la 26e conférence de l'ONU sur les changements climatiques qui aura lieu en Ecosse début novembre.

Même si la loi CO2 a été rejetée, la Suisse n'ira pas à la COP26 les mains vides, affirme le chef de la délégation helvétique. Elle a déjà soumis ses engagements, notamment la réduction des émissions de CO2 de moitié d'ici à 2030 et la neutralité carbone en 2050.

L'ambassadeur suisse reconnaît cependant que la Suisse sera dans une position délicate après le rejet en votations de la loi sur le CO2 en juin.

Le chef de la délégation suisse estime que les grands émetteurs de CO2 ne font pas …

Lire l’article
Link zum Artikel