DE | FR

Les organisateurs de la manif de Bâle échappent à une punition

Anhaenger des Vereins Stiller Protest bei einer Demonstration gegen die Massnahmen zur Eindaemmung des Coronavirus in Liestal, am Samstag, 20. Maerz 2021. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)

Image: KEYSTONE

Le gouvernement de Bâle-Campagne ne voit aucun moyen de poursuivre les organisateurs de la manifestation contre les mesures de précaution, qui a rassemblé 8000 personnes samedi dernier.



Les autorités de Bâle-Campagne «désapprouvent» l'attitude des organisateurs de la grande manifestation contre les mesures de protection contre le coronavirus, samedi dernier à Liestal. Mais, malgré le fait qu'ils n'aient pas appliqué l'obligation de porter un masque, le gouvernement ne voit pas comment les punir.

Le service juridique du gouvernement et du parlement de Bâle-Campagne a évalué, avec les juristes du département cantonal de la sécurité, les possibilités d'amender les organisateurs de la manifestation, indique l'exécutif mardi. Il n'existe toutefois aucune base légale permettant de poursuivre les organisateurs sur le plan pénal.

Seuls les participants à la manifestation auraient pu être amendés pour ne pas avoir porté de masque de protection. Le Conseil d'Etat ne fait cependant aucun reproche en la matière à la police, au contraire: sa «tactique de désescalade» a permis de maintenir la sécurité. Imposer strictement le port du masque aurait entraîné une escalade et aurait été disproportionné par rapport au danger sécuritaire, selon l'exécutif.

En outre, le Conseil d'Etat de Bâle-Campagne a répété qu'il n'octroierait à l'avenir plus d'autorisation de manifester aux organisateurs incriminés. (ats)

Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde

1 / 8
Les manifs contre les mesures sanitaires dans le monde
source: epa / stephanie lecocq
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Ces pays qui «volent» la pluie

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La police bernoise disperse 200 jeunes manifestants pour le climat

Environ 200 activistes ont observé un sit-in, vendredi, au centre de Berne, à l'occasion de la grève internationale du climat. Ils ont été dispersés. La police est intervenue aussi à Zurich.

Des activistes pour le climat ont entamé une action de protestation, vers midi, vendredi. Elle avait été autorisée par la municipalité bernoise, mais à la condition que le nombre de participants ne dépasse les quinze personnes, à savoir le maximum autorisé dans le cadre des mesures de protection contre la pandémie de Covid-19.

La police a d'abord demandé aux activistes de quitter le rassemblement, puis elle a publié un bilan sur son compte twitter:

Environ 200 personnes se sont également réunies …

Lire l’article
Link zum Artikel