DE | FR
Dancefloor de La Gravière à Genève

image: La Gravière

Mais pourquoi les milieux alternatifs genevois ne rouvrent pas?

La Gravière, l'Audio, le Motel Campo, L'Usine, La Parfumerie et Le Chat Noir: certains des acteurs principaux de la scène alternative genevoise n'ont pas prévu d'ouvrir leurs portes d'aussitôt. Explications en 4 points.



Malgré un assouplissement des mesures en faveur des boîtes de nuit, certaines ont décidé de rester fermées. A Genève, une bonne partie de la scène alternative n'ouvre pas les portes de ses clubs. Mais pourquoi?

Trouver des artistes, c'est chaud

Tout d’abord, il y a la programmation artistique. Les mesures ayant été levées il y a peu de temps, il est difficile pour les clubs de trouver des artistes cohérents avec leur ligne dans l'urgence. Selon le Grand Conseil de la Nuit (GCN), l’association pour la culture nocturne à Genève, «il reste primordial de proposer une offre culturelle de qualité et de maintenir l’accessibilité des prix à nos publics.»

Embaucher du personnel aussi

Deuxième raison: les incertitudes liées aux règles du personnel d’accueil et du bar. «Sont-elles les mêmes que celles soumises au public?», se demande le GCN dans un communiqué.

Par ailleurs, les équipes actuelles sont incomplètes et les recrutements difficiles. La Parfumerie à Genève cherche du personnel en ce moment-même.

«Nous avons besoin de temps pour remettre de l'ordre et pouvoir accueillir le public dans de bonnes conditions»

Marco Renna, chargé de communication, La Gravière Live Club

Le certificat Covid ne convainc pas

Finalement, et c'est bien là le cœur du problème, l’accès au certificat Covid a été désastreux si l'on en croit l'Audio, contraint de reporter son ouverture.

Pour La Gravière, le certificat Covid pose des problèmes, car il coupe la spontanéité des clubbers de se rendre en boîte, mais pas seulement. Le chargé de communication, Marco Renna, explique:

«Avant le Covid, de nombreuses personnes se rendaient en club en cours de soirée, sans l'avoir forcément prévu. C'est désormais impossible»

Marco Renna, chargé de communication, La Gravière Live Club

D'après lui, le débat éthique au coeur de l'utilisation du certificat Covid est aussi une des raisons pour laquelle certains membres du GCN ont décidé de ne pas rouvrir.

«Le Conseil fédéral ne peut pas forcer la population à se vacciner, mais avec ce genre de mesures, il crée une discrimination que nous sommes obligés d'assumer»

Zabou Elisabeth Jaquet, coordinatrice, Le Grand Conseil de la Nuit

Ces membres ne veulent pas empêcher l'accès aux événements culturels à toute une partie de la population qui ne souhaite ou ne peut pas se faire vacciner.

Mais, selon le GCN, «les conditions économiques fragiles de certains clubs vont les forcer à rouvrir, malgré des conditions contraires à leurs valeurs.» L'accessibilité aux événements de culture nocturne sans restrictions est une des valeurs clés des membres du GCN, et le certificat Covid va dans le sens inverse de leurs démarches.

Des salles dures à remplir

En plus de la question éthique liée à l'utilisation du certificat Covid, selon le CGN, les conditions actuelles ne permettent pas de remplir suffisamment les établissements. La raison est triple:

Jeunesse et Covid

Mais pourquoi les jeunes seraient forcément les derniers vaccinés?

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel

«Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions Covid?»

Link zum Artikel

Face au Covid, les Girons veulent sauver la fête et éviter les dettes

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Vous voulez sortir en boîte: il faut an-ti-ci-per!

Aujourd'hui, aller en boîte se prépare comme pour aller en vacances. Voici ce que vous devez absolument savoir pour profiter de votre soirée.

Le week-end dernier, c'était la panique à bord à la place de l'Europe à Lausanne: le centre de tests sans rendez-vous d’Hemostaz a été pris d’assaut par environ 700 personnes qui ne demandaient qu’une seule chose: recevoir leur QR code pour pouvoir rentrer en boîte.

Selon Jean-Christophe Sauterel, directeur prévention et communication à la Police cantonale vaudoise, il faut anticiper et avoir tous les documents requis avant de sortir. «Il faut que les gens s’informent sur les conditions …

Lire l’article
Link zum Artikel