Suisse
Pénurie

La Suisse pourrait vivre une pénurie d'électricité dès cet hiver

La Suisse pourrait vivre une pénurie d'électricité dès l'hiver prochain

La Suisse n'étant pas autonome en matière d'électricité, la menace d'une pénurie se veut de plus en plus probable. Selon Antje Kanngiesser, directrice générale d'Alpiq, la situation est inquiétante.
22.06.2022, 14:0022.06.2022, 17:02
Plus de «Suisse»
La Suisse pourrait vivre une pénurie d'électricité dès l'hiver prochain
La Suisse n'est pas entièrement autonome en électricité et dépend notamment de la France ou de l'Allemagne pour se fournir.Image: keystone

Invitée de La Matinale, Antje Kanngiesser, directrice générale d'Alpiq, s'est exprimée lundi quant à la menace de pénurie d'électricité en Suisse. Selon elle, le pays pourrait en manquer dès l'hiver prochain.

Mais pourquoi une telle crainte?

La directrice générale déplore une trop forte dépendance aux importations étrangères et notamment celles en provenance de Russie. Une situation qui ne s'est pas arrangée suite à la guerre en Ukraine et à la décision de couper le robinet de gaz russe.

Car bien que les barrages aient atteint 40% de leur capacité totale en ce début d'été, la Suisse n'est pas entièrement autonome en électricité comme l'écrit la Tribune de Genève. En effet, le pays dépend de ses voisins pour se fournir lors de la saison froide et plus de la moitié des réacteurs ne sont pas actifs en France. Et quant à l'Allemagne, la production de gaz y est limitée, explique Antje Kanngiesser dans La Matinale.

«S'il n'y a rien à importer, on peut finir par devoir réduire la consommation. D'abord pour l'industrie et ensuite peut-être pour les clients»
Antje Kanngiesser

L'approvisionnement hydraulique dépendra de la météo de ces prochains mois. Selon l’Office fédéral de l’énergie, «il n’est pas exclu que les barrages ne soient pas remplis selon les moyennes saisonnières connues jusque-là». Le niveau des barrages est plutôt supérieur à la moyenne en ce début d'été, rapporte Noël Graber, porte-parole du groupe électrique Axpo au quotidien genevois, mais «le niveau de remplissage des barrages en octobre dépend essentiellement des afflux d’eau à la fin de l’été», souligne-t-il.

La Suisse «autonome» en énergie renouvelable

Regrettant cette situation, Anja Kanngiesser plaide pour un investissement massif dans les énergies renouvelables. D'autant plus qu'à son avis, la Suisse profite de plusieurs avantages: «il y a de l'eau, du vent et du soleil chez nous. Nous pouvons être autonomes dans ce domaine».

Investir davantage dans l'énergie renouvelable pourrait couper court au retour du charbon. Une chose à laquelle songent plusieurs pays européens comme l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, l’Angleterre ou encore la France, tous confrontés au risque de pénurie. Comme l'explique la Tribune de Genève, si l'hiver prochain s'avérait être difficile, une forte demande d'électricité pourrait mettre la Suisse dans une situation délicate. (sia)

Le patron fait un pari fou et tout le monde en profite
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Moscou ne veut plus aller à Genève pour discuter du Karabakh
La Russie veut apparemment punir la Suisse pour sa position dans la guerre en Ukraine. Moscou envisage de transférer les discussions sur le Haut-Karabakh de Genève vers un autre pays, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

«La Russie se voit contrainte d'aborder la question du transfert des discussions sur la région du Haut-Karabakh de la Suisse vers un autre pays», a déclaré dimanche une représentante du ministère des Affaires étrangères à l'agence de presse étatique Tass.

L’article