DE | FR

Des inconnus ont cambriolé une armurerie à Sion

Bild

Image d'illustration. Image: Shutterstock

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armurerie de Sion a été cambriolée. Les auteurs ont emporté un nombre indéterminé d'armes et forcé un barrage policier à Martigny.



L'effraction a été commise vers 04h30. Un témoin a signalé à la centrale d'engagement de la police cantonale un cambriolage dans un magasin d’armes à Sion. Des inconnus ont emporté un nombre indéterminé d'armes.

Un dispositif a été immédiatement mis en place dans les régions du Valais central et du Bas-Valais. Peu de temps après, à Martigny, les auteurs ont forcé un barrage de police puis abandonné un véhicule sur la route du col de la Forclaz. Des recherches étaient en cours dimanche pour retrouver les suspects. Le Ministère public a ouvert une instruction. (ats)

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Onze jeunes déférés à la justice pour émeute et violence à Sion

Le 1er avril dernier, des centaines de personnes s'étaient rassemblées dans les rues de la capitale valaisanne, au mépris des mesures sanitaires, et en s'en prenant à la police.

Les autorités valaisannes ont annoncé que onze personnes seraient déférées devant la justice, suite a un rassemblement sauvage, à Sion, le 1er avril dernier. Le résumé ici 👇

«Les intéressés sont domiciliés en Valais et sont âgés entre 15 et 24 ans», précise la police, dont certaines arrêtées en flagrant délit. Ces gens, toujours selon les autorités, auraient jeté des objets sur les forces de l’ordre et n'auraient pas obtempéré aux injonctions des forces de l'ordre.

Quant à l'instigateur …

Lire l’article
Link zum Artikel