DE | FR

Corruption, arrestation: que se passe-t-il à la police genevoise?

Corruption présumée, arrestation d'un aspirant policier... Les autorités genevoises ont décidé vendredi de communiquer sur plusieurs affaires en cours. On fait le point.
22.10.2021, 19:0924.10.2021, 10:47
Suivez-moi

Plusieurs affaires remuent actuellement la police genevoise: entre une enquête sur des cas de corruption et l'arrestation récente d'un aspirant policier, voici un résumé.

Une affaire de corruption présumée

C'est d'abord les résultats d'une enquête longue de deux ans qui ont été livrés ce vendredi 22 octobre, par le procureur général genevois Olivier Jornot.

But de l'enquête? Déterminer si plusieurs agents de police genevois se sont, ou non, rendus coupables de corruption liée au patron d'un salon érotique du quartier des Pâquis.

Pourquoi ces soupçons? Suite à l'arrestation du tenancier en 2019, les données retrouvées dans son téléphone prouvaient des liens étroits et jugés douteux avec ces mêmes policiers.

Des témoignages anonymes font alors état d'accusations graves: orgies et champagne fournis gratuitement aux policiers, parties fines, rabattage, location d'appartements à des prostituées pour en tirer des profits financiers.

Résultat des courses?

L'enquête pénale a levé le voile sur ces accusations: la plupart sont infondées. Selon le Ministère public, il n'y a pas eu corruption. En revanche, «les manquements sont de nature déontologique», a indiqué Olivier Jornot.

Des amitiés problématiques entre plusieurs agents et le patron du salon ont donné lieu à des repas, des envois de messages et des échanges de «petits services» (annulation d'une contravention, transmission d'informations confidentielles, ou encore tourner de l'oeil lorsqu'une prostituée renouvelait son permis de séjour avec du retard...). Le patron avait carrément ses habitudes au poste de police des Pâquis, écrit la Tribune de Genève. «Il faisait partie de la boutique.»

Pour ces cas de proximité problématiques, 29 dossiers concernant des policiers cantonaux et 2 cas visant des policiers municipaux des Pâquis ont ainsi été transmis à leurs hiérarchies.

Vendredi après-midi, Monica Bonfanti, commandante de la police cantonale, et Mauro Poggia, conseiller d’État chargé de la sécurité, ont tenu à leur tour une conférence de presse sur cette l’enquête du Parquet.

Un jeune policier arrêté pour détournement de fonds

Même canton, même profession, mais tout autre affaire: la Tribune de Genève révélait vendredi l'arrestation d'un aspirant policier de l’Académie de Savatan à la mi-octobre.

Alors que le jeune homme venait de rejoindre l’école de police, une enquête de l’Inspection générale des services (IGS) a révélé qu'il avait détourné de l’argent lors de son précédent emploi à plusieurs reprises.

Des achats déco et un vélo... payés avec les cartes de ses clients

Le Genevois de 26 ans travaillait alors dans une fiduciaire du canton. Chargé, entre autres, de la gestion des cartes de crédit des clients de l’entreprise, il en profitait pour effectuer des achats personnels sur internet. De petites dépenses çà-et-là qu'il espérait discrètes, compte-tenu de la fortune des propriétaires des cartes.

En juillet dernier, le jeune homme a donné sa démission pour se consacrer à son rêve: commencer une formation de policier au sein de l'école de Savatan.

Malheureusement pour lui, trois mois plus tard, son ex-employeur s'est rendu compte du délit et a déposé une plainte pénale.

L’ancien employé risque une condamnation pour:

  • Vol.
  • Utilisation frauduleuse d’un ordinateur.
  • Abus de confiance.

Le Genevois est toujours incarcéré provisoirement à la prison de Champ-Dollon, pour éviter tout risque de collusion.

«Le Tribunal des mesures de contrainte (TMC) a ordonné sa mise en détention jusqu’au 31 décembre 2021», a indiqué le service communication du Ministère public à la Tribune de Genève.

Pendant ce temps, à Bâle... Federer a son propre tram. Normal quoi.

1 / 11
Federer a son propre tram à Bâle
source: sda / georgios kefalas
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Et lui, c’est un pas un voleur très malin…

Genève vous fascine? Faites-vous plaisir.

Genève et Vaud partent en guerre contre les faux certificats Covid

Link zum Artikel

La Suisse est une «oasis» pour les sociétés offshore

Link zum Artikel

A Genève, des danseuses dénoncent des années d’abus sexuels

Link zum Artikel

A Genève, le salon de l'auto 2022 est annulé

Link zum Artikel
Chaque canton prend des mesures anti-Covid: voilà ce qui s'applique chez vous
Plusieurs cantons ont suivi les recommandations du Conseil fédéral et ont annoncé de nouvelles mesures. D'autres considèrent que la responsabilité incombe au gouvernement.

Malgré une situation critique, différents appels d’experts et des confinements à l’étranger, le Conseil fédéral n’entend pas renforcer les mesures sanitaires dans toute la Suisse. Il demande à nouveau aux cantons de prendre leurs responsabilités (le résumé des décisions ici 👇).

L’article