Suisse
Politique

Succession de Simonetta Sommaruga: qui se présente et qui a renoncé

Succession de Simonetta Sommaruga: qui se présente et qui a renoncé

La course à la succession de Simonetta Sommaruga s'est ouverte avec l'annonce mercredi de la démission de la conseillère fédérale socialiste. La direction du PS veut présenter un ticket 100% féminin. Petit passage en revue des candidates potentielles.
07.11.2022, 21:4708.11.2022, 06:50
Plus de «Suisse»

Qui réfléchit?

Eva Herzog

Eva Herzog, SP-BS, spricht bei der Debatte "Strafrahmenharmonisierung und Anpassung des Nebenstrafrechts an das neue Sanktionenrecht" waehrend der Fruehlingssession der Sommersession Raete,  ...
L'historienne a déjà été candidate il y a douze ans, mais n'avait pas été retenue par son parti face à la Bernoise.Image: sda

La conseillère aux Etats bâloise, âgée de 60 ans, est considérée comme l'une des favorites à la succession de Simonetta Sommaruga. Elle était jusqu'au début 2020 ministre des finances de son canton. En tant que représentante d'un canton-ville et d'une région économiquement forte, elle a de bons arguments. Le jour de la démission de Sommaruga, elle affirmait à Keystone-ATS qu'elle n'exclut pas une candidature.

Flavia Wasserfallen

epa10287991 Member of the Swiss National Council Flavia Wasserfallen, Social Democratic Party (SP-BE), cuts her hair in solidarity with the Iranian women at a freedom rally on the Federal Square (Bund ...
La politologue de 43 ans a été députée cantonale de 2002 à 2012, puis co-secrétaire générale du PS suisse jusqu'en 2018.Image: sda

La conseillère nationale bernoise réfléchit à une candidature et souhaite en discuter avec sa famille et son parti. Elle représente son canton à la Chambre du peuple depuis 2018 et a été désignée par son parti pour briguer un siège au Conseil des Etats l'an prochain.

Evi Allemann

Avant d'être élue au gouvernement cantonal, elle avait siégé au Conseil national de 2003 à 2018.
Avant d'être élue au gouvernement cantonal, elle avait siégé au Conseil national de 2003 à 2018.

La conseillère d'Etat bernoise a déclaré à la Berner Zeitung qu'elle souhaite examiner soigneusement une candidature. Parmi ses expériences notables: elle a présidé l'Association transports et environnement (ATE) et la section bernoise de l'Asloca.

Edith Graf-Litscher

Edith Graf-Litscher, Nationalraetin SP-TG, portraitiert am 10. Dezember 2019 in Bern. (Foto Parlamentsdienste)
Edith Graf-Litscher a récemment annoncé qu'elle ne briguerait pas un nouveau siège à la Chambre du peuple, où elle siège depuis 17 ans.Image: PARLAMENTSDIENSTE

La conseillère nationale thurgovienne de 58 ans a indiqué à la SonntagsZeitung qu'elle réfléchit à une candidature après avoir été sollicitée par de nombreuses personnes.

Elisabeth Baume-Schneider

Elisabeth Baume-Schneider, SP-JU, spricht zur Kleinen Kammer, an der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete, am Donnerstag, 15. September 2022 im Staenderat in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle ...
Elisabeth Baume-Schneider possède une expérience gouvernementale: elle a été élue en 2002 au Gouvernement jurassien et l'a présidé de 2006 à 2008.Image: sda

La Jurassienne de 58 ans réfléchit à une candidature, selon 24 Heures et la Tribune de Genève. Elle siège depuis 2019 au Conseil des Etats, dont elle préside la commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie.

Qui a renoncé?

Pascale Bruderer

Pascale Bruderer ne veut pas se porter candidate � la succession de Simonetta Sommaruga (archives).
Au vu de son fort engagement pour sa nouvelle activité professionnelle, Pascale Bruderer n'a jamais envisagé un retour en politique depuis qu'elle l'a quitté il y a 2 ans.Image: sda

L'ancienne conseillère aux Etats argovienne Pascale Bruderer a quitté la politique en 2019 pour se réorienter dans l'économie privée.

Priska Seiler Graf

Nationalraetin Priska Seiler Graf, SP-ZH, aeussert sich bei der Lancierung der Stop F-35 Initiative, am Dienstag, 31. August 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
Image: sda

La conseillère nationale zurichoise est candidate au gouvernement cantonal et souhaite se concentrer sur la campagne pour les élections du 12 février prochain.

Jacqueline Fehr

Regierungspraesidentin Jacqueline Fehr, Vorsteherin der Direktion der Justiz und des Innern, spricht zur Integrationsfoerderung von gefluecchteten Personen aus der Ukraine mit Status S, aufgenommen am ...
La Zurichoise s'était déjà présentée en 2010. Elle figurait sur le ticket officiel du PS, mais le Parlement lui avait préféré Simonetta Sommruga.Image: sda

Ministre de la justice du canton de Zurich depuis huit ans, Jacqueline Fehr se représente pour un nouveau mandat. «Le Conseil d'Etat reste ma grande passion», a-t-elle tweeté.

Barbara Gysi

Barbara Gysi, SP-SG, spricht waehrend der Sondersession des Nationalrats, am Mittwoch, 11. Mai 2022 im Nationalrat in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
La St-Galloise siège depuis onze ans au Conseil national.Image: sda

Désormais, Barbara Gysi vise un siège laissé vacant dès la fin de l'année au Conseil des Etats. L'élection complémentaire aura lieu le 12 mars.

Nadine Masshardt

Pour l'instant, la présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs, le pendant alémanique de la FRC, n'envisage pas la fonction suprême.
Pour l'instant, la présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs, le pendant alémanique de la FRC, n'envisage pas la fonction suprême.image: wikipedia.org

La conseillère nationale bernoise, âgée de 38 ans, serait certes tentée un jour par un poste dans un exécutif. «Mais avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas m'imaginer devenir conseillère fédérale et être disponible 24 heures sur 24», a-t-elle expliqué.

Mattea Meyer

Mattea Meyer, Co-Praesidentin SP Schweiz, spricht waehrend einer Medienkonferenz zur Lancierung der Volksinitiative "Nationalbankgewinne fuer eine starke AHV (SNB-Initiative)", am Dienstag,  ...
La co-présidente du PS a d'autres échéances en tête pour l'instant.Image: sda

A bientôt 35 ans, la conseillère nationale vient d'être réélue à la co-présidence du PS Suisse. Elle souhaite se concentrer sur les élections fédérales 2023.

Marina Carobbio Guscetti

Marina Carobbio Guscetti, SP-TI, schaut in den Saal, an der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete, am Dienstag, 13. September 2022 im Staenderat in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)
A 56 ans, la médecin est déjà candidate à un siège au gouvernement tessinois, dont les élections ont lieu en avril prochain.Image: sda

La conseillère aux Etats tessinoise a présidé le Conseil national en 2019. En novembre de la même année, elle a été élue au Conseil des Etats.

Rebecca Ruiz

Rebecca Ruiz, conseillere d'Etat vaudoise, prete serment lors de la ceremonie d?installation et d?assermentation des membres du Grand Conseil et du Conseil d?Etat vaudois ce mardi 28 juin 2022 a  ...
La criminologue de 40 ans a siégé de 2014 à 2019 au Conseil national.Image: sda

La conseillère d'Etat vaudoise souhaite se concentrer sur son mandat à la tête du département de la santé et de l'action sociale.

Nuria Gorrite

Nuria Gorrite, conseillere d'Etat vaudoise, prete serment lors de la ceremonie d?installation et d?assermentation des membres du Grand Conseil et du Conseil d?Etat vaudois ce mardi 28 juin 2022 a ...
Nuria Gorrite a présidé l'exécutif cantonal de 2017 jusqu'au printemps dernier.Image: sda

La ministre vaudoise des infrastructures privilégie sa fonction au service du canton. Elle entend continuer à défendre les priorités cantonales qui lui tiennent à cœur, en particulier les grands projets d'infrastructures de mobilité, qu'elle a initiés depuis ses débuts au gouvernement cantonal.

Qui s'est présentée?

Pour l'instant, aucune candidate ne s'est officiellement déclarée. La démission de Simonetta Sommaruga a pris de court le parti, raison pour laquelle plusieurs personnalités prennent encore le temps de la réflexion. Le mystère reste donc entier sur la femme qui sera notre nouvelle ministre, à partir de décembre prochain. (mbr/ats)

On a jugé les candidats de la Star Academy
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Confédération pointe du doigt un problème chez Digitec Galaxus
Le Préposé fédéral à la protection des données estime que Digitec Galaxus a enfreint les règles dans le traitement des données de ses clients.

Digitec Galaxus a violé les principes de transparence et de proportionnalité dans son traitement des données de clients, estime le Préposé fédéral à la protection des données (PFPDT). L'obligation d'ouvrir un compte pour effectuer un achat est notamment dénoncée.

L’article