en partie ensoleillé
DE | FR
1
Suisse
Politique

Votations 2022: résultats d'un sondage à huit semaines du vote

Les hommes veulent la retraite à 65 ans pour les femmes

Le groupe Tamedia et 20 Minuten ont diffusé les résultats d'un sondage à huit semaines du vote. La réforme de l'impôt anticipé serait refusée.
10.08.2022, 06:0011.08.2022, 12:10

Approbation des deux projets sur l'AVS et de l'initiative sur l'élevage intensif, non à la loi fédérale sur l'impôt anticipé: tels sont les résultats du premier sondage de Tamedia et 20 Minuten avant le scrutin du 25 septembre.

16 341 personnes de toute la Suisse ont participé à ce premier sondage du 3 au 4 août. Celui-ci fait apparaître un fossé entre les sexes sur tous les projets. Les différences entre femmes et hommes sont les plus marquées pour la loi fédérale sur l'AVS, qui prévoit un relèvement de l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans.

Les hommes pour élever l'âge de la retraite

Parmi les personnes interrogées, 53% approuvent ce relèvement, 44% s'y sont opposées et 3% n'ont pas donné d'indications sur leurs intentions de vote. Alors que seulement 36% des femmes ont l'intention d'approuver le projet, la proportion de «oui» a atteint 71% chez les hommes.

Le relèvement de l'âge de la retraite est clairement rejeté par le groupe de population le plus concerné, à savoir les 50-64 ans (58%) et les 65 ans et plus (65%). Les plus jeunes votants se prononcent eux clairement en faveur du relèvement de l'âge de la retraite pour les femmes (58%).

Le projet est très nettement rejeté par les femmes et les sympathisants du PS et des Verts. Dans l'électorat bourgeois, le soutien est le plus faible auprès de la base de l'UDC, selon le sondage. Il est le plus élevé auprès du PLR et des Vert'libéraux.

Nette majorité pour augmenter la TVA

Actuellement, 58% des votants seraient favorables à une augmentation de la TVA pour aider à financer l'AVS. 38% s'y opposent et 4% ne donnent aucune indication sur leurs intentions de vote. Chez les femmes, le taux d'approbation (50%) est nettement plus bas que chez les hommes (65%).

Une nette majorité des sympathisants du Centre, du PLR et des Verts libéraux soutient l'augmentation de la TVA. L'électorat de l'UDC est divisé, tandis qu'une majorité relative des sympathisants du PS et des Verts rejette l'arrêté fédéral. L'approbation est la plus élevée parmi les plus âgés.

Oui à l'initiative sur l'élevage intensif

Selon le sondage, l'initiative sur l'élevage intensif est elle actuellement soutenue par 55% des personnes interrogées. 43% y sont opposées et 2% sont encore indécises. Typiquement, les initiatives démarrent toutefois avec de bons taux d'approbation. Le projet trouve une approbation particulièrement forte chez les femmes, 64% y étant favorables. En revanche, seuls 44% des hommes disent actuellement oui ou plutôt oui à l'initiative.

Les sympathisants des Verts, du PS et des Vert'libéraux disent clairement oui. Les électeurs de l'UDC, du PLR et du Centre, ainsi que la population rurale se prononcent contre le projet.

Non au projet de loi sur l'impôt anticipé

S'agissant de la loi fédérale sur l'impôt anticipé, le sondage indique que le camp du non a une longueur d'avance avec 51%. 30% des participants au sondage approuvent la loi. Près d'un cinquième des personnes interrogées ne se sont pas prononcées sur leurs intentions de vote.

Le projet est très clairement rejeté dans le camp rose-vert. Il ne trouve actuellement une majorité que chez les sympathisants du PLR. Pour ce texte également, il existe une différence entre les sexes: seules 25% des femmes ont l'intention de voter oui, alors que 37% des hommes soutiennent la loi fédérale. (ats/svp)

Camp fédéral: Scout un jour, scout toujours

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Netflix, jacuzzi et ski: ces trucs improbables interdits en cas de pénurie
Chiller sur Netflix, jouer à la console, aller au ciné et faire des bulles dans son jacuzzi: tout cela pourrait être interdit cet hiver. Mercredi, le gouvernement a présenté les restrictions d'électricité qu'il pourrait appliquer en fonction de la situation énergétique.

Le Conseil fédéral a décidé de prendre les choses en main concernant une possible pénurie énergétique. Mercredi, Guy Parmelin est venu présenter le plan du Département fédéral de l'économie pour économiser de l'électricité en cas de besoin, l'hiver prochain.

L’article