DE | FR
Image: Shutterstock

Un physio décide de refuser les patients non vaccinés

Pour protéger sa clientèle et se protéger lui-même, un praticien vaudois a décidé de fixer un ultimatum à ses patients: pas de rendez-vous sans vaccination. Il justifie son choix comme une incitation à se faire vacciner.
04.06.2021, 10:4004.06.2021, 14:57

Antonin Moraz, un physiothérapeute de Denges (VD), ne soignera plus les patients de 75 ans non vaccinés dès le mois de juillet. Et dès septembre, il fera de même pour ses autres patients ayant fait le choix de ne pas se faire administrer le sérum, rapporte le quotidien 24 heures.

«Cette décision ne vaut que pour les personnes qui ont choisi de ne pas se vacciner. Pas pour celles qui ne le peuvent pas, pour des raisons de santé»
Antonin Moraz, physiothérapeute 24heures

L'explication du physio

Le praticien de 57 ans dit s'être fait vacciner pour se protéger lui et ses patients. «J’ai réalisé plus de 2500 traitements durant la pandémie en respectant scrupuleusement les mesures barrières.» Ce qui inclut le port du masque «dix heures par jour depuis plus d’un an».

«Ma motivation principale est qu’à un moment l’effort à fournir devient trop important, mais c’est aussi, à ma modeste mesure, un encouragement en faveur du vaccin. Je me suis employé longuement à faire de la pédagogie auprès d’une minorité de mes patients qui hésitaient à franchir le pas.»

Plus de 30% des patients de son cabinet se sont déjà fait injecter les deux doses du vaccin. Il estime que son annonce ne lui fera pas perdre de clients, mais plutôt que ça lui en fera gagner «car ça rassure beaucoup de personnes.» Il espère également qu'à terme ses séances pourront se faire sans masque.

Bien que la décision d'Antonin Moraz semble être une exception dans le milieu de la physiothérapie romande, son choix est tout à fait légal.

(jch)

3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Grande mortalité piscicole en Suisse
L'énergie hydraulique serait la raison de la forte mortalité des poissons.

Pour la Fédération suisse de pêche (FSP), l'on assiste actuellement à une mortalité piscicole d'une ampleur historique. Face à ce phénomène qui menace l'existence de certaines espèces, la FSP pointe du doigt la production d'énergie hydraulique.

L’article