DE | FR
physiothérapie vaud masque décision vaccin covid-19 pandémie patients

Image: Shutterstock

Un physio décide de refuser les patients non vaccinés

Pour protéger sa clientèle et se protéger lui-même, un praticien vaudois a décidé de fixer un ultimatum à ses patients: pas de rendez-vous sans vaccination. Il justifie son choix comme une incitation à se faire vacciner.



Antonin Moraz, un physiothérapeute de Denges (VD), ne soignera plus les patients de 75 ans non vaccinés dès le mois de juillet. Et dès septembre, il fera de même pour ses autres patients ayant fait le choix de ne pas se faire administrer le sérum, rapporte le quotidien 24 heures.

«Cette décision ne vaut que pour les personnes qui ont choisi de ne pas se vacciner. Pas pour celles qui ne le peuvent pas, pour des raisons de santé»

Antonin Moraz, physiothérapeute 24heures

L'explication du physio

Le praticien de 57 ans dit s'être fait vacciner pour se protéger lui et ses patients. «J’ai réalisé plus de 2500 traitements durant la pandémie en respectant scrupuleusement les mesures barrières.» Ce qui inclut le port du masque «dix heures par jour depuis plus d’un an».

«Ma motivation principale est qu’à un moment l’effort à fournir devient trop important, mais c’est aussi, à ma modeste mesure, un encouragement en faveur du vaccin. Je me suis employé longuement à faire de la pédagogie auprès d’une minorité de mes patients qui hésitaient à franchir le pas.»

Plus de 30% des patients de son cabinet se sont déjà fait injecter les deux doses du vaccin. Il estime que son annonce ne lui fera pas perdre de clients, mais plutôt que ça lui en fera gagner «car ça rassure beaucoup de personnes.» Il espère également qu'à terme ses séances pourront se faire sans masque.

Bien que la décision d'Antonin Moraz semble être une exception dans le milieu de la physiothérapie romande, son choix est tout à fait légal.

(jch)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les enfants peuvent être vaccinés contre la volonté de leurs parents, pour Berset

A partir de la mi-juillet, les enfants dès l'âge de 12 ans pourront être vaccinés contre le Covid en Suisse. Dans une réponse au Parlement, le Département de l'Intérieur d'Alain Berset écrit que cela ne nécessite pas de consentement parental. La jurisprudence lui donne raison – mais laisse des questions sans réponse.

Vendredi, l'autorité de régulation des médicaments Swissmedic a autorisé le vaccin Covid-19 de Pfizer/Biontech pour les adolescents âgés de 12 à 16 ans. La Commission fédérale pour les questions de vaccination (CFV) décidera d'une recommandation officielle dans la seconde moitié du mois de juin, a déclaré son président Christoph Berger à CH Media.

Si la CFV émet la recommandation correspondante, ce que l'on peut supposer, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) souhaite que les choses …

Lire l’article
Link zum Artikel