DE | FR

En 2020, les jeunes se sont un peu moins drogués, mais ont été plus violents

Entre 2019 et 2020 les infractions pénales impliquant des mineurs ont augmenté de près de 10%. Pour la première fois les statistiques tiennent compte de la totalité des jugements en Suisse.



L'Office fédéral de la statistique publie, ce lundi, les chiffres de la criminalité des mineurs en Suisse. Au total, 20 611 jugements ont été prononcés en 2020. Par rapport à 2019, ceux mentionnant une infraction au code pénal (CP) ont augmenté de 10%. Quelques chiffres à retenir:

Les sanctions les plus fréquemment prononcées sont les réprimandes, les prestations personnelles et les amendes. En 2020, 1060 personnes ont été concernées par un placement extrafamilial. Plus de détails? Par ici 👇

Voici le classement de la répartition des jugements

  1. 7944 jugements mentionnent une infraction au Code pénal.
  2. 4285 jugements pour consommation de stupéfiants.
  3. 3829 jugements pour infraction à la loi sur la circulation routière.
  4. 3418 jugements pour infraction à la loi sur les transports. C'est à dire? Jeter un objet au-dehors d’un véhicule, bloquer une porte afin de retarder le départ ou faire un usage non autorisé d’une salle d’attente.

Quel type d'infraction a le plus augmenté?

Et une baisse notable:

Quelles punitions ont été distribuées par les juges?

En 2020, 1060 personnes ont été placées hors de leur famille en application du droit pénal des mineurs:

A noter que la durée moyenne d’un placement externe pendant l’année 2020 est de 159 jours. Comparées aux autres placements, les mesures de protection ordonnée à l’issue d’un jugement sont les plus longues: 235 jours en moyenne (242 jours pour les placements ouverts). (jah)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

L’ex-président sud-africain Zuma est en prison, l'affaire résumée en 4 points

Condamné depuis une semaine pour une série de scandales de corruption, l’ancien chef du gouvernement sud-africain, Jacob Zuma, vient de passer sa première nuit en prison.

Mercredi, peu avant minuit, heure maximale imposée pour son incarcération, le charismatique et sulfureux Zuma a rendu in extremis les armes. Dans la nuit, un convoi d'une dizaine de voitures a fendu l’obscurité devant sa résidence de Nkandla, en pays zoulou (Est), pour filer vers la prison moderne d'Escourt, à 200 km de là.

Après plusieurs recours en justice ces derniers jours, pour contester sa sentence, Zuma a donc cédé et s'est constitué prisonnier. Ce n'est pas «un aveu de …

Lire l’article
Link zum Artikel