DE | FR

177 cas d'effets secondaires graves au vaccin signalés

Image: KEYSTONE
Les cas d'effets secondaires graves à la suite d'une vaccination touchent surtout les femmes.
11.03.2021, 17:34

Au 8 mars, Swissmedic avait évalué 597 déclarations d’effets indésirables présumés de vaccins contre le Covid-19 en Suisse. 343 concernaient le vaccin de Pfizer/Biontech et 251 celui de Moderna. La majorité (70.4 %) étaient bénins, mais 177 déclarations (29.6 %) ont été considérées comme graves. La majorité concernaient des femmes (68.7%)

Ces derniers cas concernent des personnes qui ont dû être hospitalisées, ou des réactions qui ont été considérées comme médicalement importantes pour d’autres raisons. Dans la plupart des cas, les réactions en question n’ont pas mis en danger la santé des personnes concernées, précise Swissmedic.

Les réactions déclarées le plus fréquemment dans les cas dits «graves» étaient les suivantes:

  • fièvre (24)
  • détresse respiratoire (18)
  • maladie du Covid-19 (14)
  • nausées (11)
  • hypersensibilité (11)
  • réactions anaphylactiques (11)
  • maux de tête / migraines (11)
  • réactivation de zonas (8)

Dans 21 de ces cas graves, la personne vaccinée est décédée après un laps de temps plus ou moins long. Les personnes concernées étaient âgées en moyenne de 85 ans et souffraient pour la plupart d'affections pré-existantes graves. Malgré la concordance temporelle, rien n’indique concrètement que leur décès était dus au vaccin. (ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Genève, un officiel russe tance Poutine et démissionne: «Offrons lui l'asile en Suisse»
Après sa démission fracassante ce lundi, le diplomate russe Boris Bondarev est inquiet. Il craint des représailles de Moscou. Le coprésident du Parti socialiste, Fabian Molina, estime qu'il devrait désormais obtenir l'asile dans notre pays. L'UDC craint qu'il soit un espion.

La démission du haut diplomate russe Boris Bondarev a fait l'effet d'un coup de tonnerre et a provoqué un séisme dans la Genève internationale. Motif de cette agitation? La longue lettre de démission du principal intéressé. Elle prend la forme d'un règlement de comptes avec le Kremlin et critique vertement la guerre russe en Ukraine. On y lit par exemple:

L’article