DE | FR

Les transports publics bientôt gratuits dans le canton de Vaud?

Une personne pousse son velo a cote d'un bus des Transports publics de la region lausannoise lors de la presentation en conference de presse du plan climat de la ville de Lausanne le mercredi 13 janvier 2021 a Lausanne. La Ville de Lausanne entend deployer une politique climatique, avec pour objectifs, zero emission directe d'ici a 2030 dans le domaine de la mobilite et zero emission pour l'ensemble des emissions directes au plus tard

Image: KEYSTONE

Un comité de gauche veut lancer une initiative pour la gratuité des transports publics sur le territoire vaudois. Une mesure qui coûterait 300 millions de francs par an.



Monter dans le bus sans se soucier du billet, ça vous dit? C'est en tout cas l'objectif d'une initiative cantonale qui demande la gratuité des transports publics dans le canton de Vaud. Elle sera lancée en septembre.

Le comité promoteur réunit plusieurs groupes, politiques et non-politiques: le POP, Solidarités, les Jeunes Verts, la Grève du Climat, le Parti Pirate, l'association Acidus pour la défense du service public ainsi que les aînés de l'Avivo Vaud.

Les initiants avancent trois arguments:

  1. Cette mesure permet de diminuer les émissions carbone, car elle favorise un report de la voiture sur les transports publics. Une partie de la gauche conteste cet argument.
  2. Comme l'urgence climatique est largement partagée au sein de la population, le contexte actuel est favorable.
  3. La mesure est aussi sociale, car elle améliore le pouvoir d'achat des ménages.

En mars 2020, le Grand Conseil avait nettement balayé cette idée de gratuité. Le Parti socialiste et les Verts ne soutiennent pas non plus l'initiative.

Combien cela coûterait-il?

La gratuité coûterait entre 300 et 350 millions de francs par an, soit 3% du budget, a rappelé Hadrien Buclin, de Solidarités. Une facture qui augmentera avec le développement du réseau, reconnaît-il, mais que le canton a «largement les moyens» de financer, lui qui «dégage des excédents budgétaires depuis plus d'une décennie».

Dans d'autres cantons aussi

L'idée de la gratuité a fait son chemin dans d'autres cantons. A Neuchâtel, une initiative a abouti en 2018. En début d'année, le gouvernement a proposé un contre-projet indirect. Les électeurs devraient se prononcer dans le courant de l'année. Une initiative similaire a abouti fin 2020 dans le canton de Fribourg.

Le Château de Chillon, en images

1 / 10
Le Château de Chillon, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

(ats/asi)

Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens

1 / 14
Et si on se poilait sur les meilleures coupes mulet de chiens
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon les festivals

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Sur quoi Monsieur Prix s'est battu pour nous faire économiser?

En 2020, le Surveillant des prix s'est occupé de près de 1600 contestations de prix, portant surtout sur les tarifs du secteur des transports publics et des télécommunications.

L'année passée a été fortement influencée par le coronavirus. En 2020, Monsieur Prix Stefan Meierhans a traité 1588 contestations de prix émanant du public et a conclu treize solutions amiables. Les autorités lui ont soumis 522 projets de modification de tarifs. Voici les points saillants de son rapport annuel.

La pandémie a entraîné la fin (temporaire) des billets dégriffés, dont la vente a été suspendue pendant trois mois pour ne pas attirer de clients supplémentaires dans les …

Lire l’article
Link zum Artikel