en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Vaud

Comment font les escrocs informatiques pour vous duper?

Comment font les escrocs informatiques pour vous duper?

La police cantonale vaudoise a alerté, mercredi, sur une recrudescence des cas d'escroquerie dite «au support Microsoft». Les malfrats se font passer, auprès de particuliers, pour des employés du système d'exploitation informatique et en profitent pour s'introduire dans leurs ordinateurs.
15.12.2021, 11:1515.12.2021, 17:40
Plus de «Suisse»

Les principales cibles sont les personnes âgées. Les malfaiteurs les contactent par téléphone ou par le biais de fenêtres pop-up sur des sites web qui bloquent le navigateur internet et donnent un numéro de téléphone à appeler pour avoir un support technique.

Quand le rapport de confiance est établi, les escrocs tentent de persuader la victime que son ordinateur est défaillant en lui faisant ouvrir des fichiers connus des informaticiens pour afficher des messages d'erreur. Une fois la personne ferrée, ils lui proposent alors d'installer un logiciel de prise à main à distance.

Ces faux techniciens en informatique cherchent ensuite à accéder à l'e-banking de leur victime et à effectuer des transactions financières. Ils peuvent aussi lui proposer d'acheter la licence d'un antivirus ou une mise à jour de son système d'exploitation en lui demandant ses numéros de ses cartes de crédit, a relevé la police vaudoise.

Que faire si vous en êtes victime?

Pour éviter ce type de mésaventure qui peut coûter cher, certaines précautions doivent être prises. La police vaudoise rappelle que les véritables entreprises n'appellent pas sans avis préalable et ne demandent «jamais» qu'on leur communique par téléphone des données personnelles ou bancaires.

Avez-vous entendu parler de cette nouvelle attaque informatique?

La police vaudoise avertit également qu'il ne faut sous aucun prétexte donner accès à son ordinateur à quelqu'un que l'on ne connaît pas. En cas de doute sur la personne qui se trouve à l'autre bout du fil, il faut raccrocher immédiatement. Si malgré tout, une personne a été escroquée, elle doit avertir sa banque et la police. (sda/ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Conseil fédéral fait face au cocktail explosif de l'asile
Un demandeur d'asile iranien a pris 13 personnes en otage dans un train près d'Yverdon, jeudi 8 février. Ce n'est que l'un des problèmes auquel fait face le système d'asile en Suisse. Les regards se tournent désormais vers le conseiller fédéral en charge du dossier, Beat Jans, pour qu'il propose des solutions.

L'horreur a duré environ quatre heures. Jeudi 8 février, un demandeur d'asile a détenu douze passagers et le conducteur d'un train régional entre Baulmes et Yverdon. L'Iranien de 32 ans était armé d'une hache, d'un marteau et d'un couteau. A 22h15, la police est intervenue, en tuant le ravisseur. Le bureau du procureur enquête sur les circonstances de la fusillade et les motivations de l'homme.

L’article