DE | FR
Vidéo: watson
Vidéo

Sacha: Après l'inceste et la prostitution, le thriller d'une vie

Nicole Castioni, ancienne députée à Genève, puis juge assesseure est aujourd'hui co-scénariste de Sacha. Une série librement inspirée de son parcours de vie chaotique, entre inceste et prostitution à Paris. Entretien.
17.11.2021, 11:3522.11.2021, 08:56
Suivez-moi

La trajectoire de Nicole Castioni est exceptionnelle. Au sens propre. La scénariste franco-suisse de 63 ans a subi l'inceste, puis connu la prostitution à Paris durant cinq ans. Aujourd'hui, cette ancienne députée genevoise et ex-juge assesseure est sous les feux des projecteurs pour la série Sacha, qu'elle a co-écrite et qui est évidemment inspirée de sa vie.

Parcours hors normes

Nicole Castioni s'exprime sans détour. Abusée durant son enfance et prostituée à 19 ans, elle se considère comme étant une «survivante».

«Non seulement j'ai survécu, mais je m'en suis particulièrement bien tirée. Je suis sidérée d'être encore en vie à 63 ans»

«Bien tirée» est un euphémisme, car la jeune fille qui faisait le trottoir à Paris est revenue à Genève en 1985 et a refait sa vie. Une carrière de députée au Grand Conseil genevois, puis de juge et ensuite de scénariste pour diverses séries françaises, Nicole Castioni s'en est effectivement «bien tirée».

De la réalité à la fiction

Son parcours a déjà fait l'objet d'un livre intitulé Le soleil au bout de la nuit aux éditions Albin Michel en 1998. Biographie qui relate ses années sombres dans la prostitution, mais aussi son retour à la lumière. Lors de sa promotion, elle fait la rencontre de la réalisatrice Léa Fazer et laisse déjà planer une idée d'adaptation sous forme de fiction. Il faudra encore quelques années pour que le projet, réécrit avec le scénariste Flavien Rochette, trouve preneur. La série Sacha n'est pas le récit de la vie de Nicole Castioni, elle s'en inspire, tout en intégrant les codes du thriller psychologique.

«Ma grande fierté c'est d'avoir trouvé des gens qui ont écrit, produit, diffusé et fait en sorte que les sujets comme l'inceste et les abus soient traités sous cette forme»

La co-scénariste rappelle toutefois que Sacha est une fiction qui se regarde comme «une vraie série» faite de suspens et de rebondissements.

A part ça, la Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça:

1 / 17
La Saint-Martin en mode Covid ça ressemble à ça
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La première Saint-Martin de Jonas et Marine

L'actu chaude sur le Covid-19

Parmelin appelle à la 3ᵉ dose pour tout le monde, 5 questions que cela soulève

Link zum Artikel

Voici la seule bonne idée de la «Semaine de la vaccination»

Link zum Artikel

Exclure du certif' les personnes testées? L'idée ne convainc pas en Suisse

Link zum Artikel

Un club genevois offre une fellation à chaque nouveau vacciné

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
De l'armée à Instagram: Berne a déjà tout prévu sur le don d'organes
Le peuple suisse a accepté d'introduire le principe du consentement présumé pour le don d’organes, le 15 mai. Cela nécessite maintenant une vaste campagne d'information et les plans sont déjà prêts.

«Voulez-vous faire don de vos organes après votre mort ?» C'est précisément la question qui se posait à tous les citoyens suisses le 15 mai. Et le peuple a approuvé la modification de la loi sur la transplantation, toute personne ne souhaitant pas faire don de ses organes après sa mort devra s'inscrire dans un registre pour dire qu'il refuse le don.

L’article