DE | FR

Pas de «violence systématique» dans les centres d'asile suisses

Image: KEYSTONE
Malgré des cas isolés, les droits humains sont respectés dans les centres d'asile suisses. Voici, en substance, les conclusions d'une enquête mandatée par les autorités.
18.10.2021, 10:0019.10.2021, 18:19

Plusieurs médias et des ONG avaient rapporté au printemps que le personnel des services de sécurité avait recours à la violence de manière excessive et systématique dans les centres fédéraux pour requérants d’asile, rappelle lundi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Celui-ci avait alors mandaté Niklaus Oberholzer pour mener une enquête: Il a passé en revue sept cas à propos desquels on soupçonnait un usage disproportionné de la contrainte contre des requérants d’asile.

De manière générale, il n'y a pas d'indices concernant une violation systématique des droits des requérants d'asile et ou la partialité de la part des collaborateurs des services de sécurité. Et plus dans le détail:

  • Dans six des sept cas examinés, une enquête pénale a été ouverte, signe qu’une enquête indépendante et impartiale par les autorités judiciaires est garantie.
  • Dans trois cas, des collaborateurs des services de sécurité ont réagi de manière disproportionnée et peut-être même illicite à une situation de conflit.
  • Dans trois autres cas, l’usage de la contrainte était proportionné et justifié car il répondait à la grande propension à la violence d’un requérant d’asile.
  • Dans le dernier cas examiné, il subsiste des doutes quant à l’adéquation de la réaction à une situation de conflit.

Des cas «isolés»

Niklaus Oberholzer met en perspective ces cas par rapport au nombre total d’agents de sécurité déployés dans ces centres, soit environ 700, et aux plus de 2000 requérants d’asile qui y séjournent simultanément.

Il estime également que ces incidents illustrent le genre de situations difficiles auxquelles le personnel de sécurité de même que le personnel d’encadrement peuvent être confrontés.

Mesures de prévention
Le SEM indique avoir déjà mis en œuvre plusieurs mesures pour réduire le nombre de cas d'escalade de la violence. Des agents de prévention des conflits cherchent activement le dialogue avec les requérants d’asile afin d’éviter les conflits ou du moins de les désamorcer.

(ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une importante opération policière a eu lieu à l'aéroport de Zurich
Une intervention policière a eu lieu à l'aéroport de Zurich. Certaines sources parlent d'une alerte à la bombe concernant un vol d'Helvetic Airways de la Pologne vers la Suisse.

Une importante opération de police a eu lieu à l'aéroport de Zurich ce lundi. La police cantonale confirme une information de Toponline.ch, mais n'a pas diffusé les raisons de l'opération. Plusieurs médias spéculent sur le fait qu'il s'agirait d'une alerte à la bombe et qu'Helvetic Airways serait concernée.

L’article