DE | FR

Presque un million de Suisses vivent à l'étranger, voici où ils squattent

En 2021, près de 788 000 ressortissants suisses vivaient à l'étranger, soit 1,5% de plus qu'en 2020.
07.04.2022, 11:5607.04.2022, 12:15

Reflet d’un pays multiculturel, les Suisses sont nombreux à posséder plusieurs nationalités, écrit, jeudi, l'Office fédéral de la statistique (OFS). La majeure partie des Suisses de l’étranger vivent néanmoins sur le continent européen (501 600 personnes, 64%).

Où résidents les Suisses à l'étranger?

La plus grande communauté de Suisses réside en France, où ils sont 203 900. Suivent:

  • L'Allemagne avec 96 600 Suisses installés.
  • L’Italie qui compte 50 500 Helvètes.
  • Le Royaume-Uni, où vivent 38 900 Suisses.
  • L'Espagne ferme la marche avec 25 100 expatriés.

L’augmentation la plus forte est enregistrée au Royaume-Uni (+3%) et la plus faible en Italie (+0,8%). Le Portugal ne compte qu’un petit nombre de ressortissants suisses (ils y sont 5400), mais l’accroissement enregistré en 2021 était l’un des plus élevés parmi les pays européens (+14,1%).

En Europe mais aussi ailleurs

L'Europe n'est pas la seule destination prisée des Suisses qui souhaitent vivre à l'étranger. Ils sont 286 300 ressortissants à s'être établis sur les autres continents, parmi eux:

  • En Amérique du Nord, 23%.
  • 6,8% en Asie.
  • 4,2% en Océanie.
  • 2,4% en Afrique.

Les plus grandes communautés hors d’Europe se trouvent aux Etats-Unis qui en recensent 81 800, devant le Canada, l’Australie et Israël. On enregistre une progression dans tous ces pays, mais c’est en Israël qu’elle est la plus importante, soit 3% de plus qu’en 2020.

Parmi les Suisses de l’étranger, les trois quarts, soit 590 500 personnes, possèdent au moins une nationalité supplémentaire. Depuis 2017, le nombre de Suisses ayant de multiples nationalités a progressé de 5,3% à travers les continents. La part de Suisses plurinationaux est la plus élevée aux Amériques (80%). (ats/sia)

La vidéo touchante d'un chien qui retrouve son maître en Ukraine

Best of watson

Comment punir les responsables du massacre de Boutcha? Réponse en 6 points

Link zum Artikel

«Sous LSD, j'ai fait une partouze avec dix filles imaginaires»

Link zum Artikel

Drame de Montreux: le silence insoutenable d'un massacre

Link zum Artikel

Pourquoi je n'aimerais pas être la dame qui a vu le «lion» à Epalinges

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Genève, un officiel russe tance Poutine et démissionne: «Offrons lui l'asile en Suisse»
Après sa démission fracassante ce lundi, le diplomate russe Boris Bondarev est inquiet. Il craint des représailles de Moscou. Le coprésident du Parti socialiste, Fabian Molina, estime qu'il devrait désormais obtenir l'asile dans notre pays. L'UDC craint qu'il soit un espion.

La démission du haut diplomate russe Boris Bondarev a fait l'effet d'un coup de tonnerre et a provoqué un séisme dans la Genève internationale. Motif de cette agitation? La longue lettre de démission du principal intéressé. Elle prend la forme d'un règlement de comptes avec le Kremlin et critique vertement la guerre russe en Ukraine. On y lit par exemple:

L’article