DE | FR

Un lanceur d'alerte accuse Facebook de saper la lutte contre la désinformation

Image: Shutterstock
C'est la troisième fois en quelques semaines qu'un lanceur d'alerte accuse Facebook de tous les maux. Selon lui, les dirigeants du réseau social sapaient régulièrement les efforts de lutte contre la désinformation.
23.10.2021, 09:1224.10.2021, 09:46

Après Frances Haugen et Sophie Zhang, un nouveau lanceur d'alerte et ancien membre de l'équipe de Facebook dénonce les pratiques discutables de l'entreprise américaine. Selon un article du Washington Post, il a fait une déposition auprès de la SEC, l'autorité boursière.

L'ex-employé du groupe relate notamment des propos tenus en 2017, quand l'entreprise décidait de la meilleure façon de gérer la polémique liée à l'interférence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016 via sa plateforme.

«Ce sera un feu de paille. Des élus vont râler et, d'ici à quelques semaines, ils seront passés à autre chose. En attendant on imprime de l'argent au sous-sol et tout va bien», aurait alors déclaré Tucker Bounds, un membre de l'équipe de communication de Facebook.

Peur de mettre Donald Trump en colère

Le lanceur d'alerte a signé sa déposition le 13 octobre, une semaine après le témoignage retentissant de Frances Haugen devant le congrès des Etats-Unis d'Amérique.

Frances Haugen témoigne devant le congrès américain.
Frances Haugen témoigne devant le congrès américain.Image: sda

D'après le Washington Post, la déposition auprès de la SEC de cette nouvelle personne assure que les dirigeants de Facebook sapaient régulièrement les efforts de lutte contre la désinformation, les discours haineux et autres contenus problématiques par peur de mettre en colère l'ancien président américain Donald Trump et ses alliés politiques et pour ne pas risquer de perdre l'attention des utilisateurs, essentielle à ses volumineux profits. (ats)

En parlant d'Amérique, voici des photos étranges prises dans des supermarchés américains

1 / 19
Des photos étranges prises dans des supermarchés américains
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Gratuit, Instagram teste les abonnements payants pour ses influenceurs
Ces dernières années, plusieurs réseaux sociaux initialement gratuits ont déployé différentes techniques de rémunération, alors que leur business modèle est basé sur la publicité.

Instagram va donner la possibilité à des influenceurs de proposer des abonnements payants à leurs fans. Ce nouvel outil doit permettre au réseau social d'attirer et de conserver des créateurs de contenu pour ne pas perdre de terrain face à YouTube et TikTok:

L’article