DE | FR

Au Canada, une chèvre (badass) tue un grizzly

Les responsables d'un parc national canadien ont été stupéfaits. Un randonneur les avait alertés de la présence d'un grizzly mort. Mais, ce n'était pas un chasseur qui l'avait tué.
26.09.2021, 16:5426.09.2021, 19:14

Au Canada, des gardes forestiers doivent parfois faire office de détectives. Ils ont ainsi dû mener une enquête sur la mort d'un ours. Ce dernier avait été retrouvé sans vie par des randonneurs au début du mois de septembre. Au cours de leurs investigations, les experts ont découvert que c'était un animal qui était responsable de la mort du grizzly. Et, pas n'importe lequel!

Un examen de la dépouille de cette femelle grizzly – découverte dans le parc national Yoho en Colombie-Britannique, selon CBC – a révélé des blessures au cou et sous les pattes avant. Des perforations qui provenaient très probablement de cornes comme celles que portent les chèvres de montagne de la région.

Les protagonistes

Une femelle grizzly.
Une femelle grizzly.
Image: Shutterstock
Une chèvre des montagnes Rocheuses.
Une chèvre des montagnes Rocheuses.

L'affrontement

De prime abord on pourrait croire que si une chèvre croise une femelle grizzly affamée, elle a peu de chance d'en réchapper. Dans notre histoire, la femelle grizzly n'était pas particulièrement petite, mais pas grande non plus, selon les enquêteurs, qui ont ajouté que ces animaux pouvaient faire entre 130 et 200 kilos. A titre de comparaison, la chèvre des montagnes Rocheuses a un gabarit variant entre 45 et 130 kilos (donc pas une bestiole toute minuscule non plus).

Si la masse des deux adversaires était équivalente, c'est la technique qui a sans doute manqué pour l’un d’entre eux. Effectivement, le grizzly – armé de griffes et de superbes dents – a tendance, selon les experts, à concentrer ses attaques sur la tête de sa proie (et du haut vers le bas). Pas de bol, dans le cas présent, car la biquette utilise précisément sa caboche munie de cornes acérées pour se défendre, et ce, dans le sens inverse.

C'est rare

Les gardes faune ont, néanmoins, été stupéfaits par la découverte, car bien que les chèvres soient équipées pour se protéger, il est rare d'en voir une tuer réellement un ours. «Vous savez, la nature est pleine de surprises», a commenté l'un des gardes faunes. (jah)

Une chèvre qui tue un ours et un chien qui fait de la moto... tout va bien.

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

L'actualité internationale vous intéresse? Par ici 👇

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Vidéo

Pour sauver ses chiens, une femme s'attaque à un ours à mains nues

La vidéo, postée sur Instagram et TikTok par la cousine de la jeune femme, est vite devenue virale.

Des fois, il faut agir et réfléchir ensuite. C'est sûrement ce qui est arrivé à cette Californienne, qui n'a pas hésité à se jeter sur un ours pour protéger ses chiens d'une mort certaine.

L'un d'eux tente d'ailleurs d'aboyer sur le plantigrade, ce qui a pour effet d'énerver la grosse bête qui se promenait tranquillement avec ses petits sur un mur. 👇

L'histoire se termine bien: la jeune femme s'en tire avec une éraflure au genou et une entorse au doigt. Ses proches, eux, ont salué son courage et …

Lire l’article
Link zum Artikel