DE | FR

Un contrebandier cache 52 reptiles dans son pantalon

Pour chercher d'introduire des serpents et des lézards aux Etats-Unis, un Américain a choisi une méthode audacieuse: les mettre dans son pantalon. Il a été arrêté.
11.03.2022, 07:3311.03.2022, 11:35

Lorsque l'homme, un Américain de 30 ans, a été intercepté à la fin février à la frontière avec le Mexique près de San Diego, en Californie, les douaniers ont découvert au total 52 animaux dissimulés sur sa personne. On ignore si c'est un mouvement suspect sous ses vêtements qui a attiré l'attention des douaniers lors de son arrivée à la frontière, mais ils lui ont demandé de se ranger sur le côté pour le fouiller.

Image: Customs and Border Protection

Le passeur avait enfermé les reptiles – neuf serpents et 43 lézards cornus – dans des petits sacs en plastique qu'il avait cachés «sous sa veste, dans les poches de son pantalon et au niveau de son entrejambe», expliquent les douanes américaines dans un communiqué publié lundi.

Les animaux, qui appartiennent pour certains à des espèces menacées, ont été placés en observation, tandis que le contrebandier a été arrêté. (ats)

Et sinon... Marie s'infiltre montre ses fesses au Césars: malaisant à souhait

Plus d'article sur le thème «Insolite»

A Genève, des arbres sont mystérieusement apparus dans un parc

Link zum Artikel

Les Russes soutiennent Poutine avec des implants mammaires «patriotiques»

Link zum Artikel

En Suède, des poubelles draguent pour la bonne cause

Link zum Artikel

A Zurich, 25 personnes se brûlent en tentant de... marcher sur du feu

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Cour suprême des Etats-Unis s'en prend maintenant au climat
La très conservatrice Cour suprême des Etats-Unis a encore frappé. Et cette fois, c'est le climat qui est à l'ordre du jour. En limitant les moyens de lutter contre les gaz à effet de serre, le réchauffement climatique pourrait bien empirer.

Jeudi, les six juges conservateurs, qui constituent la majorité de la Cour Suprême, ont estimé que l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA) ne pouvait pas édicter de règles générales pour réguler les émissions des centrales à charbon, qui produisent près de 20% de l'électricité aux Etats-Unis.

L’article