DE | FR
Bild

Les plus pauvres de Suisse ont peur pour leur avenir

Un sondage de Comparis explique qu'un tiers des habitants craint pour son avenir économique. Pourtant, la situation financière de la population semble s'être détendue.



Un an après la fin du premier confinement, un tiers de la population dit avoir des craintes liées au coronavirus, soit 9%, de plus qu'en mai 2020. Ce constat intervient alors que la situation financière de la population s'est détendue, indique un sondage Comparis réalisé en avril.

Malgré les mesures de soutien de la Confédération et la vaccination, la crise pèse toujours sur le moral et la peur de perdre son emploi reste forte, a commenté, lundi, Michael Kuhn, expert chez Comparis.

A propos de ce sondage

Le sondage a eu lieu en avril. 1031 personnes issues de toutes les régions de Suisse ont été interrogées.

L'inquiétude est particulièrement forte chez les Romands et les personnes à faibles revenus:

Alors que l'inquiétude grandit, la situation semble, pourtant, se détendre sur le plan financier:

Qu'est-ce qui se cache derrière ces chiffres?

La perspective d'un nouveau poste mieux payé, une augmentation de salaire ou encore la perception d'une prime figurent parmi les raisons avancées par les sondés déclarant avoir une meilleure situation financière.

Ceux qui signalent une dégradation de leur situation mentionnent eux une réduction des heures de travail ou la perte de leur emploi. (ats)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

"On n'a pas choisi de ne pas travailler"

Plus d'articles sur la santé mentale

Anxieux, le retour de la vie sociale vous inquiète? Les conseils d'une psy

Link zum Artikel

Cette vidéo sur la dépression nous a fait du bien et vous en fera aussi

Link zum Artikel

Comment le sport maintient notre cerveau en bonne santé

Link zum Artikel

L'impact mental du confinement sur les jeunes mesuré en 4 points

Link zum Artikel

La France reconfinée? Ras-le-bol et moquerie au programme

Au vu de la hausse des cas en région parisienne et dans le nord du pays, ces zones seront soumises à de nouvelles restrictions. Certains Français font leur révolution numérique et les autres les moquent. Petite revue…

Le gouvernement français prépare le terrain depuis quelques jours maintenant. Le premier ministre Jean Castex annoncera, ce jeudi soir, un durcissement des restrictions sanitaires en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, c'est là:

Les autorités ont noté une augmentation du taux d’incidence «de près de 20% ces derniers jours», rapporte Le Figaro et un niveau d’occupation des lits de réanimation préoccupant. Une partie des Français en ont ras la casquette et l'écrivent tout haut …

Lire l’article
Link zum Artikel