DE | FR

Plus d'un millier de migrants arrivent en Espagne, pourquoi? 5 réponses

Ces gens sont arrivés, pour la plupart, à la nage. D'où viennent-ils? Qui sont-ils? Cinq questions pour tenter de saisir les enjeux.



A man from Morocco reacts after entering swimming into the Spanish territory, at the Spanish enclave of Ceuta on Monday, May 17, 2021. Authorities in Spain say that around 1,000 Moroccan migrants have crossed into Spanish territory (Antonio Sempere/Europa Press via AP)

Ce Marocain est entré à la nage dans l'enclave espagnole. Image: sda

Au moins 2700 personnes sans papiers, dont 700 seraient mineures auraient rejoint l'enclave espagnole de Ceuta, rapporte le quotidien El País. Un peu plus tôt l'AFP parlait de 1000 personnes et 300 mineurs.

Est-ce historique?

L'arrivée de 2700 migrants en une seule journée à Ceuta est un événement sans précédent. Non seulement en raison du nombre record d'arrivées, mais aussi en raison du contexte sanitaire délicat dans lequel il se produit.

Comment sont arrivés ces gens?

Les premières arrivées ont eu lieu dans la matinée, alors que ces migrants avaient quitté dans la nuit des plages situées à quelques kilomètres au sud de Ceuta. Au final, ils se sont retrouvés à un millier. Il s'agit là d'un chiffre inédit. Les autorités ont évoqué un «record» pour une journée.

Bild

Certains ont utilisé des bouées gonflables, d’autres des canots pneumatiques et d’autres encore ont marché là où la mer «s’était retirée».

Qui sont ces migrants?

Les groupes étaient principalement composés de jeunes hommes, mais aussi d'enfants et de femmes. A leur arrivée sur le territoire espagnol, les migrants ont été arrêtés.

Est-ce exceptionnel?

Des migrants tentent régulièrement d'atteindre Ceuta à la nage ou en escaladant les hautes clôtures frontalières qui séparent l'enclave du Maroc 👇.

Spanish Guardia Civil officers try to stop people from Morocco entering into the Spanish territory at the border of Morocco and Spain, at the Spanish enclave of Ceuta on Monday, May 17, 2021. Authorities in Spain say that around 1,000 Moroccan migrants have crossed into Spanish territory (Antonio Sempere/Europa Press via AP)

Image: sda

Fin avril, une centaine de migrants avaient déjà rejoint à la nage Ceuta depuis le Maroc durant un week-end, par groupes de 20 à 30. La majorité d'entre eux ont ensuite été expulsés vers le Maroc.

Dans quel contexte ces arrivées se placent-elles?

Ces arrivées de migrants depuis le Maroc à Ceuta interviennent dans un contexte de tensions diplomatiques entre Madrid et Rabat. Le conflit au Sahara occidental (au sud du Maroc), ancienne colonie espagnole classée «territoire non autonome» par les Nations Unies en l'absence d'un règlement définitif, oppose depuis plus de 45 ans le Maroc au Front Polisario.

Le Maroc, allié clé de Madrid dans la lutte contre l'immigration illégale, a convoqué fin avril l'ambassadeur espagnol à Rabat pour exprimer son «exaspération» à l'égard de l'accueil en Espagne, pour y être soigné, du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, Brahim Ghali. (ats/jah)

Et sinon, pour se détendre:

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Cette femme est otage des tensions entre deux pays

Nazanin Zaghari-Ratcliffe est iranienne et britannique. Détenue en Iran elle est utilisée comme un «levier sur le Royaume-Uni», selon le ministre des Affaires étrangères du pays qui hausse le ton.

Le traitement infligé à l'Irano-britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe en Iran, où elle a été condamnée récemment à une nouvelle peine de prison d'un an, revient à de la torture, a estimé, dimanche, le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.

«Il est clair qu'elle est l'objet d'un jeu du chat et de la souris» et que Téhéran l'utilise comme un «levier sur le Royaume-Uni», comme d'autres binationaux détenus ou en prise avec la justice iranienne, dont Londres exige la …

Lire l’article
Link zum Artikel