DE | FR

Des mercenaires se battent côté russe, voici comment ils ont été recrutés

Selon des sources interrogées par la BBC, la Russie recruterait des mercenaires à travers le réseau social VK et la messagerie Telegram. Ces soldats font partie du groupe secret Wagner. Mais qui sont-ils? Explications en 5 points.
13.03.2022, 14:5513.03.2022, 19:25
Sandrine Spycher
Suivez-moi

La BBC révélait vendredi que l'armée russe aurait recours aux services de mercenaires pour grossir ses rangs. Selon le média britannique, de nouvelles recrues sont contactées via Telegram ou le réseau social VK afin de rejoindre le groupe Wagner. Mais qui sont ces mercenaires et pourquoi la Russie en a-t-elle besoin?

Qui est le groupe Wagner?

Wagner est un groupe russe de mercenaires. Ses activités seraient répandues à travers tout le globe, mais son côté secret le rend difficile à analyser. Officiellement, le groupe n'existe pas et le Kremlin nie avoir des liens avec une quelconque organisation de mercenaires.

Sur cette image, débusquée par BBC sur un groupe Telegram dédié a Wagner, on voit des mercenaires de Wagner en Ukraine. C'était en 2014-2015.
Sur cette image, débusquée par BBC sur un groupe Telegram dédié a Wagner, on voit des mercenaires de Wagner en Ukraine. C'était en 2014-2015.

L'organisation a été identifiée pour la première fois en 2014, déjà en Ukraine. A cette époque, les mercenaires soutenaient les séparatistes prorusses dans la région du Donbass à l'est du pays.

La réputation du groupe Wagner est mauvaise. Il a notamment été accusé de violation des droits de l'homme et de crimes de guerre dans ses opérations en Syrie et en Lybie en 2019 et 2020.

Comment sont recrutés les mercenaires pour la guerre en Ukraine?

L'outil de communication principal du groupe Wagner serait la messagerie Telegram. Selon la source de la BBC, les vétérans de l'organisation auraient été contactés peu avant le début de la guerre.

Le recrutement ne s'arrête pas aux messages privés sur Telegram. Une campagne publique sur le réseau social russe VK a également été mise en place. Une annonce a été publiée concernant le recrutement pour «la frontière proche». D'après des experts militaires, ceci fait référence à l'Ukraine.

Recrutement de mercenaires sur le réseau social VK.
Recrutement de mercenaires sur le réseau social VK.source: bbc

Quel est le profil des mercenaires en question?

Les restrictions de recrutement du groupe Wagner ont changé. Le mercenaire témoignant pour la BBC affirme que:

«Tout le monde et n'importe qui peut être recruté»

Un casier judiciaire, des dettes ou encore un bannissement d'autres groupes mercenaires ne sont pas un frein au recrutement pour le groupe Wagner. La seule restriction serait celle du lieu de naissance, par souci de loyauté envers la Russie.

Qui contrôle les mercenaires sur le terrain?

Les nouvelles recrues seraient placées sous le commandement de la direction générale des renseignements de Russie (GRU). Séparés en unités, les mercenaires suivraient leur entraînement dans une base appartenant au groupe Wagner à Mol'kino, dans le sud de la Russie.

Les bases Wagner et russe côte à côte

Le camp d'entraînement de Wagner se trouve non loin d'une base militaire russe.
Le camp d'entraînement de Wagner se trouve non loin d'une base militaire russe.source: Bbc

Pourquoi la Russie a-t-elle besoin de mercenaires?

Interrogé par la BBC, Jason Blazakis, chercheur au Centre Soufan (un centre de recherche sur la sécurité globale, notamment en ce qui concerne les conflits armés), estime que des «milliers de mercenaires seront nécessaires» pour que la Russie fasse une différence sur le terrain.

Selon le chercheur, le recours à des mercenaires est un «signe de désespoir». De plus, cela permettrait à l'armée russe de subir moins de pertes:

«Le Kremlin garde un faible taux de mortalité, car les mercenaires sont utilisés comme chair à canon»

Près de 400 mercenaires du groupe Wagner auraient été recensés en Ukraine depuis le début du conflit.

La guerre en Ukraine en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

«Je ne sais pas où est mon mari». watson s'est rendu à la frontière de l'Ukraine

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les tensions augmentent autour de Zaporijia: le point sur la nuit
Moscou et Kiev s'accusent depuis plus d'une semaine de bombardements sur cette centrale nucléaire. Les habitants de la région sont inquiets.

Les risques autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine «augmentent chaque jour», a assuré dimanche le maire de la ville où elle est située.

L’article