DE | FR
Gilles Marchand, directeur général de la SSR. Berne, le 4 mars 2018.
Gilles Marchand, directeur général de la SSR. Berne, le 4 mars 2018.Image: KEYSTONE
Exclusif

Origine, langue, genre: la SSR lance une enquête auprès de tous ses salariés

La Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) lance mercredi une enquête interne à l'échelon national. Tous les collaborateurs de l'audiovisuel public suisse sont invités à répondre à un questionnaire portant sur la diversité et l'inclusion au sein de l'entreprise.
25.01.2022, 13:4225.01.2022, 17:35

«Pouvez-vous être vous-même sur votre lieu de travail? Pouvez-vous émettre des idées et avis même s’ils sont différents de ceux des autres? Traite-t-on tout le monde de manière juste et équitable ou percevez-vous des discriminations?» Ce sont quelques-unes des questions auxquelles les salariés de la SSR sont invités à répondre entre le 27 janvier et le 18 février, a appris watson.

Il s’agit là d’une enquête nationale, intitulée «Diversité et inclusion». Elle est menée sous l’autorité du Diversity Board, un comité interne à la SSR. L’un des objectifs de ce comité est à terme de «prendre des mesures au caractère obligatoire», sur la base d’une stratégie préalablement définie, selon sa responsable, Séverine Schori-Vogt.

Comment l'entreprise explique-t-elle cette enquête?

La SSR confirme le lancement de cette enquête à large échelle. Porte-parole de l’entreprise publique, Sibylle Tornay a répondu par écrit aux questions de watson.

Qu'est-ce que le Diversity Board?
Sibylle Tornay: Le Diversity Board a été mandaté fin 2019 par le conseil de direction de la SSR pour accompagner et faire progresser la diversité et l'inclusion dans l’entreprise, au niveau national et régional. Le Diversity Board veille ainsi à ce que la SSR et ses unités d’entreprise ne discriminent personne, sous quelque forme que ce soit. L'estime, la reconnaissance, la promotion et l’ancrage de la diversité doivent être des moteurs de qualité dans le travail quotidien.

Pourquoi cette enquête?
Afin d'obtenir une vue d'ensemble de la diversité et de déterminer dans quelle mesure les conditions de travail à la SSR sont déjà inclusives, le Diversity Board a lancé une enquête en ligne auprès des collaborateurs pour faire un état de la situation. L'enquête sert en outre à sensibiliser les collaborateurs et les cadres à ces thématiques.

Quelles mesures pourraient être prises en se fondant sur les résultats de cette enquête?
Le Diversity Board définira les domaines pour lesquels il est nécessaire d’agir. Si besoin, des mesures concrètes seront prises afin de rendre les conditions de travail plus inclusives. Il pourra s'agir aussi bien de mesures nationales que de mesures régionales.

Ce que dit le document 👇

Dans un courrier envoyé semble-t-il mardi aux collaborateurs de la SSR, et dont watson a obtenu une copie, le Diversity Board explique sa démarche:

«Le Diversity Board aimerait connaître le degré de diversité au sein du personnel, des points de vue de l'origine, de la langue, du genre ou du mode de vie. Dans le même temps, cette enquête vise à permettre au Diversity Board de savoir comment les collaboratrices et les collaborateurs jugent la diversité et l'inclusion à la SSR»

Il dit encore:

«La participation de chacune et de chacun est facultative, mais vivement souhaitée! En effet: plus on aura de réponses, plus précisément on pourra cerner la situation sur les lieux de travail et les besoins du personnel (…)»

Et pour finir:

«[Répondre à l'enquête] devrait vous prendre une vingtaine de minutes – l'idéal étant de le faire d'une traite, seule une interruption de 90 minutes étant admise. Prenez votre temps pour répondre et n'hésitez pas à être sincère quant à votre situation sur votre lieu de travail. Vous pouvez bien évidemment sauter les questions auxquelles vous ne souhaitez pas répondre»

Après des traumatismes

Cette enquête «Diversité et inclusion» est lancée sept mois après les dernières conclusions rendues sur des soupçons de harcèlement moral et physique au sein de la RTS, l’audiovisuel public romand. Une poignée de collaborateurs avaient fait l’objet d’investigations. Certains d’entre eux ont été réintégrés dans l’entreprise. La présente enquête de la SSR fait par ailleurs suite à diverses initiatives prises par la RTS dans le domaine de l'inclusion, notamment en faveur de l'écriture inclusive.

Dans l'actu: Eric Zemmour révèle pourquoi il a échappé au service militaire

Plus d'articles sur la SSR et la RTS

Romaine Morard s'en va, La Matinale perd sa voix

Link zum Artikel

Harcèlement à la RTS: deux salariés réintégrés après avoir été suspendus

Link zum Artikel

Marchand défend les primes élevées: «Nous avons économisé 100 millions»

Link zum Artikel

Le personnel de la RTS a écrit à Simonetta Sommaruga

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
20 ans après, une journaliste New-Yorkaise raconte son 11 septembre 2001
watson a recueilli le témoignage d'une journaliste et productrice ayant passé toute sa vie à New York. Elle raconte ce qu'elle a ressenti le 11 septembre 2001.

Nous sommes le mardi 11 septembre 2001. Il fait grand beau à New York. Un temps sec, agréable et ensoleillé. Le début d'une journée idéale, pour Magalie Laguerre-Wilkinson. A l'époque, elle est productrice pour l'émission NBC Nightly News with Tom Brokaw, l'équivalent du 19h30 en Suisse romande ou du 20h00 de TF1, en France.

L’article