DE | FR
Commentaire

Coop et Migros, supprimez vos pubs de Noël, vous me rendez bipolaire

Une mordue des fêtes de fin d'année vous explique pourquoi son enfer, c'est pas les autres. Mais les pubs de Noël.
20.11.2021, 10:4920.11.2021, 12:14
Suivez-moi

Chaque année, début novembre, il se passe un truc très attendu. Et non, je ne parle ni de la remise du Prix Goncourt, ni de la journée de la gentillesse, ni du début de la dépression saisonnière. Je veux parler du dévoilement des pubs de Noël de nos grandes enseignes que sont Coop et Migros.

Vous les avez manquées? Allez, je suis sympa, les voici...

Avez-vous déjà tenté d'aborder le sujet à table? En principe, ça passe beaucoup mieux que de parler religion ou de vaccination. Parce que les pubs de Noël font quasiment l'unanimité. On les mentionne avec un «Hannnnnnnnnn» ou un «Trop chouuuuuuuuu», voire carrément «Olala, elle me fait trop pleurer!»

Bon, ça suffit.

Migros, Coop, par pitié, écoutez-moi. S'il vous plaît, arrêtez de diffuser ces horreurs.

Ce n'est pas une anti-Noël qui le demande. J'adore les Fêtes, moi. La déco du sapin, les lumières dans la rue, la ripaille qui dure des heures en famille, se goinfrer de milanais et d'étoiles à la cannelle, faire une crise de foie, acheter un pull moche, écouter en boucle l'album de Noël de Justin Bieber (ne me jugez pas trop durement).

Mais les pubs de Noël, non, ce n'est pas possible.

Déjà, c'est trop long.

Vous êtes en train de visionner votre vidéo Youtube ou votre programme TV tranquillement, sans rien demander à personne. Tout à coup, bim! Coupure abrupte: une publicité. Si vous entendez des grelots ou une chanson roudoudou, hyper suave (genre James Blunt à côté, c'est hard), vous êtes foutus. Vous en avez pour 1 minute 30, interminable. Ça traîne, ça s'allonge, ça dégouline.

Ensuite, ça me donne des pics d'insuline.

L'esprit de Noël, il faut savoir le doser, tout est question de subtilité. Là, Coop et Migros se sont loupés dans la recette. Rien ne va:

  • La musique mielleuse qui me donne l'impression d'être diabétique
  • Le pitch qui ne varie pas d'un pouce d'une année à l'autre (ils essaient de nous faire croire qu'il y a un peu de suspens, mais on sait toujours que ça va bien finir)
  • Les créatures méga cheloues (je ne sais pas si vous aussi, mais ce robot volant a un truc qui me met franchement mal à l'aise)
  • Le manque de relief et de diversité chez les autres personnages

Et en plus, j'y comprends rien.

C'est vrai, quoi! Leur intrigue n'est pas claire. Migros, cette année, ça va tout juste: un petit robot racoleur établit le lien entre une personne âgée gorgée de solitude et une famille en pleine bamboche. Je peux encore comprendre.

Mais celle de Coop, alors là... ça foisonne d'animaux partout, ça se lance de la neige, ça rigole, ça casse des noisettes, mais surtout, ça ne veut rien dire.

Ces publicités me donnent la désagréable impression d'être bordeline. Moi, l'amoureuse des Fêtes, si attachée aux traditions, au point de manquer la crise d'apoplexie quand ma tante suggère de s'attaquer à autre chose que l'indispensable dinde aux marrons.

C'est décidé, je me casse.

Heureusement, il y a un pays qui m'a réconcilié avec les pubs de Noël, et qui nous dépasse largement en la matière: le Royaume-Uni, avec des spots infiniment plus forts. Plus drôles. Plus surprenants.

Les chocolats Célébrations accouplent un Bounty avec un chou de Bruxelles.

Tesco met le Père Noël en quarantaine.

Le détaillant de cosmétiques Boots réalise mon rêve ultime.

Aldi fait voler une banane aigrie et une carotte joyeuse dans le ciel.

Alors, tant pis pour les Biberlis et le foie gras: cette année, à Noël, je me casse manger des petits pois et du pudding en Angleterre!

Sinon, j'adore Harry Potter, et vous? Voici ce à quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après.

1 / 12
À quoi ressemble le casting de Harry Potter, 20 ans après?
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Plus de mauvaise foi, c'est par ici

Je prendrai l'avion et je m'en fous

Link zum Artikel

On a une explication à ce temps de merde

Link zum Artikel

L'Euro, c'est interminable

Link zum Artikel

C'est bon, on peut arrêter de parler de la rentrée maintenant?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron réélu, une victoire contre le nationalisme et le complotisme
En réélisant Emmanuel Macron, les Français ne font pas qu'écarter l'aventurisme incarné par Marine Le Pen, ils redisent leur confiance dans ce qui fonde la démocratie.

Emmanuel Macron est réélu président de la République avec une avance plus large encore que celle que prédisaient les derniers sondages. On pourrait en rester là, se satisfaire de cette reconduction à la plus haute fonction de l’Etat avec une marge confortable. Oui, on pourrait se contenter de cette couche de peinture rafraîchissant la façade. Mais on sait parfaitement que, dessous, tout est craquelé et réapparaîtra bien vite tel quel.

L’article