DE | FR

La Suisse serait inconsciente de l'urgence en matière de cybersécurité

Image: Shutterstock
Selon le président de l'EPFL, le retard de la Suisse dans le domaine de la cybersécurité s'explique par un manque de prise de conscience.
11.03.2021, 18:01

Dans le domaine de la cybersécurité, la Suisse est dans la course mais accumule du retard dans la formation des ingénieurs et dans l’innovation véritable. L’intelligence artificielle va jouer un rôle important afin de combler ce manque.

La principale rencontre consacrée à la cybersécurité en Suisse (Swiss Cyber Security Days) a réuni en ligne mercredi et jeudi les plus importants décideurs et experts du domaine de la cybersécurité au plan national et international. Le rendez-vous a été suivi par plus de 1800 participants reliés en direct.

Martin Vetterli, président de l’EPFL, a lancé le débat sur le manque de spécialistes dans le domaine de la cybersécurité en Suisse. Il estime que les compétences académiques existent pour former une nouvelle génération d’informaticiens mais qu’il manque une prise de conscience de l’urgence de la situation. Un avis partagé par Marc K. Peter de la HES Nord-Ouest et Yves Fluckiger, recteur de l’Université de Genève, président de Swissuniversities. (ats)

Thèmes

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les prévisions d'orage sont-elles si mauvaises? Un expert répond
Les prévisions d'orage devraient protéger des dégâts et des mauvaises surprises. Et pourtant, elles sont bien loin d'être toujours exactes. Pourquoi ce décalage? Un spécialiste nous explique.

Ceux qui ont voulu se fier au radar des précipitations et aux prévisions météorologiques ces derniers jours l'ont certainement remarqué: il n'est de loin pas toujours possible de prédire avec précision où et quand des orages et de fortes pluies se produiront en Suisse. Jusqu'à présent, les conséquences ont été relativement bénignes: quelques pots de fleurs et parasols ont été retournés. En soi, rien de catastrophique.

L’article