DE | FR
Valerie Bacot, center, arrives with relatives at the Chalon-sur-Saone courthouse, central France, Thursday, June 24, 2021. Valerie Bacot is on trial in France for killing her husband after decades of sexual, physical and psychological abuse starting when she was an adolescent, in a case that has drawn broad attention and support for Bacot amid a national reckoning with long-held taboos around domestic abuse. (AP Photo/Laurent Cipriani)

Valérie Bacot (centre) a été condamnée à une peine symbolique. Image: sda

Valérie Bacot, qui a tué son bourreau de mari, sort libre du tribunal

Valérie Bacot était jugée pour avoir tué son mari qui était violent et proxénète. Elle écope d'une peine symbolique.



La justice française a condamné, vendredi, Valérie Bacot à une peine symbolique de quatre ans de prison, dont trois avec sursis, pour l'assassinat de son mari proxénète. Cette peine lui permet de sortir libre du tribunal, ayant déjà passé un an en détention provisoire.

La cour d'assises de Saône-et-Loire est allée plus loin dans la clémence que l'avocat général. Celui-ci avait requis à l'encontre de l'accusée une peine modérée de cinq ans de prison, dont quatre avec sursis, qualifiant de «victime» celle qui a été violée, battue et prostituée pendant des années par son mari tyrannique. Beaucoup de monde s'était mobilisé pour soutenir l'accusée, par ici pour un rappel des faits 👇.

Un tonnerre d'applaudissements a éclaté à la lecture du verdict, certains proches de l'accusée fondant en larmes. Lisant les motivations de la cour et du jury, la présidente Céline Therme a souligné qu'ils avaient retenu «la terreur» dans laquelle a vécu Bacot et les «multiples traumatismes de son enfance».

«Une société qui se fait justice soi-même, c'est la guerre des uns contre les autres. Mais Valérie Bacot est victime, très clairement»

L'avocat général Eric Jallet

«Valérie Bacot ne pouvait pas prendre la vie de celui qui la terrorisait», mais il faut «fixer l'interdit sans réincarcérer», avait estimé, dans ses réquisitions, l'avocat général Eric Jallet, soulignant que ses quatre enfants avaient «besoin» de leur mère.

La défense avait estimé qu'une condamnation, si clémente soit-elle, serait de trop pour Valérie Bacot.

«Comment la société pourrait demander réparation à Valérie Bacot alors qu'elle n'a pas su la protéger?»

Nathalie Tomasini, une des deux avocates de Nathalie Bacot

Le procès, ouvert lundi, a dépeint les violences extrêmes subies par Valérie Bacot et sa peur de les voir se perpétuer à l'encontre de sa propre fille, Karline, qui avait 14 ans au moment des faits.

Des experts, psychiatre et psychologue, ont souligné que l'accusée n'avait aucune autre «échappatoire» que de «faire disparaître» son mari, tant elle souffrait de son «emprise permanente» et de sa «surveillance» très serrée, qui l'empêchait d'aller porter plainte. (jah/ats)

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

Plus d'articles sur les femmes

«C'est une mal baisée!»: ce 14 juin, elles dénoncent le sexisme en politique

Link zum Artikel

La nouvelle définition suisse du viol, jugée «trop légère»?

Link zum Artikel

Bilan «misérable» pour la grève des femmes

Link zum Artikel

Les femmes devront travailler jusqu'à 65 ans

Link zum Artikel

Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

A Bâle, le verdict dans un procès pour viol ne passe pas (du tout)

Grosse manif non autorisée devant un tribunal à Bâle. Le problème? Un verdict dans un procès pour viol qui reste en travers de la gorge.

Environ 500 personnes se sont réunies dimanche après-midi devant la Cour d'appel de Bâle. Elles ont protesté contre la réduction de près d'un tiers de la durée d'une peine pour viol, en deuxième instance.

La manifestation, non autorisée, est restée pacifique. Ses porte-paroles ont notamment jugé scandaleuse la justification par la justice de la réduction de la peine. La Cour d'appel a en effet laissé entendre que la victime partageait la responsabilité du viol.

Ils ont vivement critiqué le fait …

Lire l’article
Link zum Artikel