DE | FR

De l'alcool frelaté tue 25 personnes en Inde

Du méthanol, une forme d'alcool hautement toxique parfois utilisée comme antigel, est souvent ajouté à l'alcool.
Du méthanol, une forme d'alcool hautement toxique parfois utilisée comme antigel, est souvent ajouté à l'alcool.Image: AP
La production d'alcool bon marché dans des distilleries clandestines en Inde est régulièrement à l'origine de décès.
31.05.2021, 05:1531.05.2021, 06:25

L'alcool frelaté tue des centaines de personnes chaque année. Au moins 25 individus sont morts dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde, après avoir bu de «l'alcool toxique».

L'Uttar Pradesh a autorisé la reprise de la vente d'alcool dans certains districts le 11 mai, avec des horaires restreints. Les magasins d'alcool de l'Etat avaient été fermés dans le cadre du confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

Distilleries clandestines

La manière dont l'alcool en cause a été produit n'a pas encore été clairement établie. Toutefois, la production d'alcool bon marché dans des distilleries clandestines entraîne la mort de plusieurs centaines de personnes chaque année en Inde. Selon l'International Spirits and Wine Association of India, environ 40% des quelque cinq milliards de litres d'alcool consommés chaque année dans le pays sont produits illégalement.

Méthanol

Du méthanol, une forme d'alcool hautement toxique parfois utilisée comme antigel, est souvent ajouté à l'alcool. S'il est ingéré, le méthanol peut provoquer une cécité, des lésions hépatiques et la mort.

L'an dernier, 98 personnes sont mortes dans l'Etat du Pendjab (nord) après avoir bu de l'alcool de contrebande. Et en 2019, quelque 150 personnes sont mortes dans l'Etat de l'Assam, dans le nord-est du pays. Il s'agissait de travailleurs dans des plantations de thé pour la plupart. (ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Dans cette start-up, la sieste au travail est obligatoire et payée
La sieste au travail accroîtrait la productivité du salarié, selon une étude. C'est en tout cas l'un des motifs qui a poussé une start-up indienne à imposer la sieste à ses employés.

La start-up indienne Wakefit a instauré un temps de sieste pour ses employés. C'est sur Twitter que l'entreprise a partagé la nouvelle le 5 mai dernier. Le co-fondateur de l'entreprise, Chaitanya Ramalingegowda, a écrit vouloir «passer à la vitesse supérieure» et améliorer sa politique «du droit à la sieste».

L’article