DE | FR
image: shutterstock
Parlons cash

Comment te frayer un chemin dans la jungle des produits financiers

Des milliers de fonds, plus de 14 robots-conseillers... Comment savoir quel prestataire ou produit te convient le mieux? Voici quelques astuces et outils pour les comparer et trouver ton chemin dans la jungle de la finance.
18.03.2021, 12:29
Olga Miler
Olga Miler
Suivez-moi

Gestionnaires de fortune traditionnels, néo-banques, nouveaux outils pour la crypto, courtiers en ligne, robots-conseillers, prestataires spécialisés dans les pensions ou la durabilité, plateformes crowd... Selon des études, près de 1600 Exchange Traded Funds (ETF) étaient cotés à la bourse suisse fin 2020. Les services de comparaison comptaient plus de 14 prestataires proposant des robots-conseillers.

S'intéresser au sujet revient à se confronter à une foule de produits, d'outils et de possibilités. Dans mes cours de finance, l'une des questions les plus fréquentes est la suivante: de quoi ai-je besoin et comment déterminer si tel ou tel outil est le bon pour moi?

Malheureusement, il n'est pas possible de répondre à cette question de manière définitive, car le choix est largement lié à des besoins individuels souvent très différents, ou encore car il peut être utile de combiner plusieurs outils. Voici quelques conseils et suggestions qui peuvent te simplifier la vie dans cette jungle financière.

Pour commencer, détermine ton objectif et ton utilisation

La numérisation dans le secteur de la finance a également entraîné l'augmentation de la spécialisation. Si beaucoup d'entre nous misaient à l'époque sur une «banque maison», qui était peut-être même la banque où tu ouvrais ton premier compte, toute une série d'offres spécialisées sont aujourd'hui à disposition. Les prestataires universels et les gestionnaires de fortune traditionnels existent bien entendu toujours aujourd'hui, mais selon l'usage, les différents services peuvent se révéler nettement plus chers que si tu choisis l'un des nouveaux prestataires spécialisés. Ces derniers sont classés en différentes catégories, par ex:

  • Néo-banques: Elles mettent à disposition le compte, la carte et des services supplémentaires.
  • Gestionnaires de fortune numérique: Ils aident à la constitution d'un portefeuille de placements pour le pilier 3a, le libre passage ou la fortune. Il peut s'agir d'offres numériques de grandes banques ou d'autres prestataires.
  • Courtiers en ligne: Plateformes de négoce pour compte propre, par ex. actions, obligations et fonds.
  • Crypto: Apps et plateformes pour investir dans les crypto-monnaies.
  • Plateformes crowd: Outils pour le crowd-lending, crowd-funding, etc.
  • Crédits et hypothèques: Intermédiaires spécialisés dans les petits prêts et la médiation des hypothèques.

Comment trouver le bon prestataire en 5 étapes

  1. Détermine tes besoins pour que le service puisse affiner ta recherche dès le début.
  2. Etablis une liste de ce qui est particulièrement important pour toi, par ex. le prix, le service, l'aspect humain ou un outil en ligne, le fait que ce soit un prestataire suisse, etc.
  3. Informe-toi sur les différentes offres via les plateformes de comparaison et des recherches sur Internet.
  4. Limite ton choix à 2-3 prestataires, analyse-les en profondeur et compare lesquels remplissent ou non tes critères.
  5. Teste l'offre. De nombreux prestataires numériques donnent la possibilité d'effectuer un essai. Il est également utile d'obtenir des témoignages d'utilisateurs ou de connaissances avant de prendre une décision définitive.

Tu as peut-être l'impression que le chemin à parcourir est un peu plus long que le simple fait de te lancer à la première possibilité, mais il vaut la peine de consacrer un peu de ton temps à cette recherche. Car même s'il est toujours possible de changer après coup, cela se révèle long et potentiellement coûteux.

Ces services de comparaison peuvent t'aider dans ta quête du bon prestataire

Les portails et sites de comparaison te fournissent des informations générales et peuvent t'aider à effectuer le bon choix. La liste et la diversité des sites est longue comme le bras. Il est important de comprendre comment les comparaisons sont faites et dans quelle mesure elles sont réellement indépendantes. Voici une sélection non exhaustive:

Portails de comparaison et d'information:
Moneyland.ch: Portail de comparaison pour tous les services financiers, informations générales et nombreux calculateurs pour comparer les coûts.

10x10.ch: Site d'information sur les produits négociés en bourse (Exchange Traded Products), les investissements indiciels et les actifs crypto.

Cash.ch: Site d'information avec différents conseils et informations autour de l'investissement et de l'économie.

Finanzen.ch: Informations autour de la finance, du trading, etc.

Actions, fonds et comparaisons de courtiers:
brokerverglei.ch: Donne des informations sur les différents courtiers d'actions, ETF, Forex, etc.

brokerchooser.com: Site international qui propose des comparaisons entre courtiers, notamment suisses.

justetf.com: Plateforme globale de comparatifs d'ETF et de courtiers en ligne.

swissfunddata.ch: Portail comparatif pour les fonds et ETF.

Hypothèques:
Hypoguide.ch: Portail comparatif pour trouver le bon prestataire étape par étape.

Moneypark.ch: Portail de services financiers, spécialiste hypothécaire et immobilier

Financescout24.ch: Portail comparatif pour les assurances, crédits et hypothèques de différents partenaires.

Les critères décisifs pour tous ceux qui veulent investir

Lorsque tu souhaites investir ton argent et que tu cherches un prestataire, l'une des premières décisions est de savoir si tu préfères gérer toi-même tes investissements ou si tu préfères solliciter l'aide d'un conseiller bancaire ou d'un robot-conseiller.

  • Investir toi-même: Te donne un très grand contrôle car tu maîtrises tout toi-même, mais tu as également besoin du temps, de l'intérêt et des connaissances nécessaires. Si tu investis toi-même, il te faut faire un dépôt auprès d'une banque ou courtier en ligne.
  • Déléguer: Un conseiller humain ou un robot-conseiller t'aide à administrer ton argent. Pour profiter de ce service, tu paies une taxe mais tu profites du fait de ne pas devoir particulièrement t'en occuper.

Les critères pour comparer tes prestataires potentiels

Que tu décides de gérer toi-même tes investissements ou que tu optes pour une solution de conseil, voici quelques aspects à prendre en compte dans le choix du prestataire:

  • Capital de départ: Nombreux sont les prestataires à exiger un montant minimal. Si tu achètes toi-même des actions ou des parts de fonds, ce montant sera certes nettement moins élevé, mais les frais liés au compte de dépôt et à l'achat/la vente peuvent être importants.
  • Frais: Que vas-tu payer pour le service ou le produit? Des prestataires différents calculent généralement les frais de manière différente. Une comparaison vaut le coup dans tous les cas, non seulement au niveau des frais d'administration, mais aussi des frais à payer si tu souhaites un jour changer de prestataire. Selon différentes sources, les frais s'élèvent à env. 1,2-1,4% pour l'administration de fortune, 1,2% pour les fonds classiques, entre 0,15% et 0,6% pour les ETF et entre 0,39% et 0,75% dans le cas des robots-conseillers, auxquels s'ajoutent toutefois les frais pour les produits. Une étude a montré qu'en optant pour la gestion de fortune à un prix forfaitaire, on paie aujourd'hui quasiment deux fois plus que si l'on fait appel à un spécialiste pour les services personnalisés.
  • Performance: Quelles ont été les performances obtenues par le prestataire à risque comparable? Selon des études, les meilleures gestionnaires de fortune suisses ont eu un rendement de près de 25% en 2020 sur une portefeuille équilibré (45% d'actions). Différents chiffres comparatifs tels que le Sharp Ratio, la performance, etc. peuvent être tirés directement des outils en ligne.
  • Offre de produits: Comment le prestataire compose-t-il sa gamme de produits et quels produits met-il à disposition?
  • Taille, volume et réputation.
  • Banque de dépôt / Banque: Privilégies-tu une banque suisse ou cela n'a-t-il aucune importance pour toi?
  • Traitement / expérience: La confiance personnelle joue un rôle important si tu fais appel à un conseiller humain. Il en va de même pour les prestataires en ligne, qui doivent également te paraître sympathiques dans le traitement de ton argent et les services proposés.

Frais potentiels en cas de changement de prestataire

Lorsque tu souhaites passer à une nouvelle offre, il est parfois possible d'avoir une mauvaise surprise au niveau des frais de changement. Des recherches ont montré que la livraison des titres peut coûter 94 francs (voie électronique) ou 159 francs (physique) par titre, les courtiers en ligne se révélant nettement moins chers que les prestataires traditionnels. Si tu veux changer de fournisseur, tu peux essayer de négocier avec le nouveau prestataire pour couvrir les frais de transfert, ou encore vendre et racheter les positions toi-même au lieu d'effectuer un transfert.

Bien que la spécialisation croissante rende plus difficile la recherche de prestataires, il vaut la peine de prendre le temps d'analyser les meilleurs prix et services. Et toi, quelles expériences as-tu faites en matière de prestataires et qui recommanderais-tu?

image: DR
Olga Miler ...
... a travaillé pour UBS pendant plus de dix ans dans diverses fonctions. Elle a notamment mis sur pied le programme de promotion des femmes et l'UBS Gender ETF. Plus récemment, elle a fondé la start-up SmartPurse, une plateforme sur laquelle elle propose des cours et des ateliers numériques sur la finance pour les femmes. L'année dernière, Miler a tenu le blog watson «Frauen und Geld» (Les femmes et l'argent) et cette année, elle nous fera bénéficier de son expertise via «Parlons cash».

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi notre santé commence dans la bouche
Dans mon dernier article, j'ai parlé de ma peur des dentistes. Or je ne réalise que maintenant que le fait d'avoir repoussé pendant des années une visite chez le dentiste pouvait être vraiment dangereux. Des dents malades peuvent aussi endommager d'autres organes du corps.

«A chaque dent est attaché un homme entier», disait autrefois le médecin et alchimiste Paracelse. Il y a plusieurs millénaires, la médecine chinoise partait du principe qu'un organe précis de notre corps correspondait à chaque dent de notre bouche. Si cette dent est malade, cela se répercute sur l'organe correspondant et vice versa. Par exemple, les incisives sont liées à la vessie, aux reins et à la thyroïde, les canines à l'estomac, au foie et à la vésicule biliaire ou les molaires aux poumons et aux intestins. Aujourd'hui, la médecine dentaire holistique moderne parvient également à tirer quelque chose de cette théorie.

L’article