DE | FR
Le marché de l’emploi est en pleine forme: le moment rêvé pour chercher un nouveau poste.
Le marché de l’emploi est en pleine forme: le moment rêvé pour chercher un nouveau poste.Flavia Korner, HES Suisse
Work in progress

Entretien d’embauche: à faire, et à ne surtout pas faire

Le marché de l’emploi est en pleine forme: le moment rêvé pour chercher un nouveau poste. Suis ces conseils de recruteur et le tour est joué! (Ou au moins, ce ne sera pas de ta faute si ça ne marche pas...)
17.05.2022, 10:5517.05.2022, 12:43
Guy Studer
Guy Studer
Suivez-moi

Le taux de chômage en Suisse n’a jamais été aussi bas ou presque et la crise du coronavirus ne semble plus qu’un mauvais souvenir. Par contre, le manque de spécialistes se fait vraiment sentir. Si tu as envie de changer de travail, c’est donc le moment idéal. Et donc aussi le moment de mettre à jour ton CV, de rédiger une belle lettre de motivation et de te préparer aux entretiens d’embauche.

Pour te faciliter (un peu) la tâche, nous avons parlé à Philippe Wüthrich, spécialiste en recrutement chez Randstad, une agence de placement internationale. Économiste d’entreprise HES, il s’occupe surtout de grandes entreprises et nous révèle comment ressortir d’un entretien d’embauche avec un contrat en poche, ou presque.👇

«Détrompez-vous, les certificats de travail restent essentiels»

Monsieur Wüthrich, soyons honnêtes: les certificats de travail ne veulent rien dire. Tout le monde sait qu’ils sont presque toujours rédigés avec bienveillance. Faut-il encore vraiment les envoyer à un employeur potentiel?
Philippe Wüthrich: Détrompez-vous, les certificats de travail restent essentiels. Il faut donc les joindre au reste du dossier de candidature, car ils servent aussi à prouver que l’on a bien travaillé où on le prétend. C’est vrai, ils sont toujours bienveillants, mais doivent quand même correspondre à la réalité. Les phrases sont formulées positivement, mais ne sont pas sans nuances. Par exemple, «correspondait à nos exigences» veut dire que la performance d’une personne était suffisante. A l’école, cela correspondrait à un 4. Mais un recruteur sait lire entre les lignes et un certificat lui apprend plein de choses sur le comportement du candidat et la qualité de son travail. Il est vrai qu’il peut y avoir des «zones d’ombre», mais l’entretien d’embauche permet généralement d’y voir plus clair.

A propos d’entretien d’embauche, est-ce que je devrais avouer que je veux vraiment ce job ou plutôt faire semblant de rien?
Il faut toujours montrer que l’on est intéressé, par exemple en cherchant au préalable des informations sur l’entreprise et en posant des questions. Cela permet aussi de montrer que l’on est bien préparé. Par contre, il faut éviter à tout prix d’avoir l’air désespéré! Je recommande de rester le plus naturel et authentique possible. Il ne sert donc à rien de faire semblant, car le recruteur va s’en rendre compte.

Philippe Wüthrich
Philippe Wüthrich

D’accord, mais je veux obtenir ce poste, je dois donc me vendre le mieux possible! Comment faire?
L’«elevator pitch» est une très bonne méthode: on se présente en 30 à 90 secondes. Sans trop en dire quand même. Il existe de nombreux tutos sur YouTube à ce sujet. Le recruteur veut obtenir des informations qui ne figurent pas sur votre CV, mais qui ont de préférence quelque chose à voir avec le poste à pourvoir. Tout ce qui pourrait faire pencher la balance en votre faveur est utile. Mentionnez vos hobbies à la fin. Là aussi, on peut les mettre en relation avec le poste. Par exemple, «J’aime les randonnées avec des amis.» Vous signalez ainsi que vous avez l’esprit d’équipe et que vous menez une vie équilibrée.

Et quelles sont les erreurs les plus fréquentes?
L’erreur classique: arriver en retard. Votre train peut avoir du retard, certes, mais informez tout de suite le recruteur! Je vois aussi souvent des candidats qui friment ou exagèrent. Cela fait vraiment mauvaise impression. Selon la branche ou le poste, certaines personnes me supplient presque, mais ce faisant, elles se dévaluent. Autre classique: une mauvaise préparation. Certains candidats ne semblent pas connaître le contenu de leur dossier... Je le dis et je le répète, une des clés de succès est la préparation.

«Une formation continue ne sert pas à grand-chose si elle n’est pas complétée par l’expérience professionnelle.»

En tant que spécialiste, que préférez-vous: l’expérience professionnelle ou des formations continues spécifiques au poste?
Un peu des deux! Bien sûr, cela dépend du poste. Mais en principe, je dirais qu’une formation continue ne sert pas à grand-chose si elle n’est pas complétée par l’expérience professionnelle. Celle-ci est précieuse: nous connaissons tous quelqu’un qui a gravi les échelons sans avoir fait d’études et occupe un poste qui exigerait un diplôme universitaire. Mais certains exagèrent presque, suivent une formation après l’autre et négligent la pratique. Je dirais que l’expérience professionnelle est un peu plus importante, mais les formations apportent de la sécurité. Le monde du travail change et je suis d’avis que l’apprentissage tout au long de la vie est absolument essentiel.

Nous l’avons déjà dit, mais répétons-le encore une fois: sans préparation, rien ne va! Voici encore sept conseils à lire avant ton prochain entretien d’embauche:

  1. Passe en revue les documents que tu as envoyés. On te posera sûrement des questions à ce sujet.
  2. Informe-toi aussi bien que possible sur ton employeur potentiel. Consulte son site Internet; le contenu de l’annonce ne suffit pas.
  3. Entraîne-toi à te présenter. Rien ne vaut l’authenticité. Si possible, exerce-toi avec des amis.
  4. Pendant l’entretien, garde ton calme. Fais de ton mieux pour ne pas avoir l’air stressé ou fatigué. La première impression, et la dernière, sont les plus importantes. Ne fais pas la fête le soir d’avant!
  5. Passe en revue les questions classiques: quelles sont tes trois plus grandes forces et faiblesses? Où te vois-tu dans cinq ou dix ans? Et pourquoi es-tu la personne idéale pour ce poste?
  6. Ne mets pas les pieds dans le plat. Ne pose pas trop vite des questions sur le salaire et les vacances.
  7. Et, encore une fois: garde ta dignité, ne supplie pas et ne frime pas!

26 abominables plats préparés par des criminels culinaires

1 / 29
26 abominables plats préparés par des criminels culinaires
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Faire du catch féminin en Suisse romande? C'est possible!

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Entretien d’embauche: à faire, et à ne surtout pas faire
Le marché de l’emploi est en pleine forme: le moment rêvé pour chercher un nouveau poste. Suis ces conseils de recruteur et le tour est joué! (Ou au moins, ce ne sera pas de ta faute si ça ne marche pas...)

Le taux de chômage en Suisse n’a jamais été aussi bas ou presque et la crise du coronavirus ne semble plus qu’un mauvais souvenir. Par contre, le manque de spécialistes se fait vraiment sentir. Si tu as envie de changer de travail, c’est donc le moment idéal. Et donc aussi le moment de mettre à jour ton CV, de rédiger une belle lettre de motivation et de te préparer aux entretiens d’embauche.

L’article