ciel couvert
DE | FR
Divertissement
Blogs

Halloween: pourquoi les déguisements sont sexy?

Couverture, Enquête, Halloween, Sexy
Image: Watson
L'enquête à 2 balles

Pourquoi est-ce qu'on profite d'Halloween pour s'habiller sexy?

On l'a toutes et tous déjà vécue cette soirée costumée d'Halloween (soupir) où il y a des gens qui viennent déguisés en truc sexy mais pas effrayant du tout. Pourquoi? Qui sont-ces personnes? Quels sont leurs réseaux? Décryptage.
17.10.2021, 17:4518.10.2021, 10:10
Benjamin Décosterd
Benjamin Décosterd
Suivez-moi

Alors oui Halloween «c'est trop une fête commerciale, kwa» (à lire blasé avec le ton énervant des gens qui disent kwa au lieu de quoi), mais de toute façon la vie, c'est une fête commerciale, alors bon…
Quoiqu'il en soit: comme un courrier recommandé, les impôts ou un courrier recommandé des impôts, Halloween c'est censé faire peur.

Et d'après Le Robert, la peur c'est une «émotion qui accompagne la prise de conscience d'un danger, d'une menace». Donc pas un sentiment très agréable. Alors POURQUOI, à Halloween, certaines et certains en profitent pour s'habiller comme des monstres bombasses, au lieu de monstres tout court? Certes, dans «affriolant» il y «affolant», mais c'est pas une raison.

Et bien figurez-vous que – pour une fois dans ces enquêtes à deux balles – Google a la réponse.
Roulement de suspense…

Les tenues coquines nous viennent de la parade d'Halloween de Greenwich Village dans les années 70. D'après Slate, le Village étant à l'époque le quartier gay de New-York, des homosexuels y défilaient travestis, dans des tenues provocantes. La parade est d'ailleurs devenue célèbre aux Etats-Unis pour cela.
Halloween (et la vie) étant une fête commerciale, les vendeurs de costumes ont fait le reste du job pour que – 50 ans plus tard – Diego et Sabrina viennent déguisés en «cow-boy torse nu» et en «diablesse à mini-jupe» à la soirée du bar Le Fief à Romont. La mondialisation est-elle véritablement un progrès? C'est un autre sujet.

Voilà donc d'où ça vient. Mais alors quelles sont les raisons qui nous poussent à le faire?

Sarah a gentiment accepté de me donner son avis:

«Je ne me costume pas pour Halloween, mais moi qui suis très complexée je pourrais le faire de manière sexy et j'aurais l’assurance de ne pas être jugée. Parce que c’est le costume qui veut ça. Alors que, dans la vie de tous les jours, je ne peux pas me fringuer sexy.»

Le costume hot d'Halloween aurait donc la même fonction historique que le carnaval de Venise: s'affranchir des contraintes sociales. Sauf qu'au lieu de cacher son visage, on montre son cul.

Mais alors quelle tenue choisir pour cette année? Demandons à Google… «Tenue Halloween Sexy»… Images:

Recherche, Google, Halloween, Sexy, Tenue
Image: Google

Pour Halloween, Google n'a pas encore peur du féminisme, puisqu'il faut aller jusqu'à la 73ème photo pour trouver un costume d'homme. Yes.
Mais, au fond, ce serait quoi un costume sexy un peu plus 2021?

Coline de Senarclens, experte en question de genre:

«Cette recherche Google montre qu’on s’est éloignés de l’objectif de base du déguisement, qui était contestataire parce qu’il permettait de remettre en question l’autorité, les normes sociales et donc également le patriarcat. On voit qu’il y a que des femmes, mais qu’elles sont toutes blanches, fines et valides. On est clairement dans une norme.
Maintenant, la question de trouver des déguisements sexy plus «modernes» est difficile à cadrer parce que l’habillement est un thème qui peut diviser même les féministes. Quand une femme se maquille, met des talons et se sent super belle, est-ce qu'elle se donne du pouvoir? Ou fait-elle le jeu du patriarcat? Ma ligne sur ce point c’est d'éviter la double peine: je dois déjà lutter contre le sexisme, si en plus je dois renoncer à me faire plaisir, c'est trop.
Mais à Halloween c’est peut-être l’occasion de créer un nouveau sexy. Un peu à l’image des mannequins qui ont des poils sous les bras ou grosses: elles permettent de redéfinir ce qui est sexy.»

Vous l'aurez donc compris, on peut toutes et tous se sentir sexy. Que ce soit en cow-boy bidonnant dans un bar de Romont ou en infirmière pas épilée dans un troquet bobo de Genève. Et avec un peu de chance, ça fera d'une pierre deux coups: les bourrelets et les poils feront peur aux vieux cons.

(BAM, ça dénonce. Toujours finir sur une punchline engagée mais pas trop.)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourrais-je passer sous le bistouri pour me sentir belle? Oui et non
J'ai pris récemment un café avec une connaissance qui a vécu aux Etats-Unis ces dernières années. Je n'en ai pas cru mes yeux. Elle s'est fait refaire le corps entier. Et j'ai découvert plus tard que c'était aussi le cas de sa fille de 20 ans.

Evidemment, j'avais vu cette connaissance (appelons-la Mona) sur les réseaux sociaux pendant son séjour en Amérique du Nord. Evidemment, je la voyais perdre des rides, arborer des lèvres de plus en plus pulpeuses et une silhouette de plus en plus fine. Je mettais ça sur le compte des filtres. Me voilà désormais à essayer de ne pas trop la regarder fixement.

L’article