Divertissement
Cinéma

«Argylle»: notre avis sur ce film cher mais moche

«Argylle», la preuve qu'un bon casting ne fait pas un bon film.
Comme quoi, avoir un bon casting ne fait pas forcément un bon film.Image: Marv Films

«Argylle»: 200 millions pour ça?

Après la trilogie Kingsman, le réalisateur britannique Matthew Vaughn s’offre une nouvelle comédie d'action dans le monde de l’espionnage avec Argylle. Signant au passage les premiers pas d'actrice de la chanteuse Dua Lipa.
05.02.2024, 18:4607.02.2024, 15:14
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Les comédies romantiques d'espionnage, c'est presque un genre à part entière, tant les films sont nombreux. On pense notamment Mr. et Ms. Smith (2005) avec Brad Pitt et Angelina Jolie, à Night and Day (2010) avec Tom Cruise et Cameron Diaz où, plus récemment, Le Secret de la cité perdue (2022) avec Channing Tatum et Sandra Bullock et Ghosted (2023) avec Chris Evans et Ana de Armas. Un joyeux mélange qui comporte tous les éléments propices à passer un moment sympa et généralement duplicable à l'infini.

Il s'avère que pour divertir et jouer avec les genres, le réalisateur britannique Matthew Vaughn en connait un rayon. Avec Layer Cake (2004), son premier long-métrage, il revisitait le film de gangsters et traça la voie de Daniel Craig vers le rôle de 007. S'ensuit un film de fantasy, Stardust (2007), avant de révolutionner le genre en 2010 avec Kick-Ass, une parodie de film de superhéros irrévérencieux offrant des moments d'humour et d'ultra-violence parfois grotesques, mais toujours jouissifs.

Une formule que le cinéaste a su garder comme signature, puisqu'il l'a réitéré par trois fois avec la trilogie Kingsman (2015) qui met en scène un bureau britannique de service secret indépendant où les agents sont habillés comme des gentlemans.

Henry Cavil et Dua Lipa.
Dua Lipa et Henry Cavill en pleine séduction (comme dans tous films d'espions).Image: Marv Films

Autant dire qu'avec Argylle, Matthew Vaughn ne prend pas trop de risque, puisque le film est si proche de sa trilogie précédente qu'il s'agirait presque d'un cross-over tant il garde absolument tout ce qui faisait le sel de la saga Kingsman, sans jamais faire aussi bien. Le pitch, pour ceux qui ont connu l'âge d'or de Jean-Paul Belmondo, n'est pas sans rappeler celui du film Le Magnifique (1973) de Philippe de Broca, dans lequel «Bebel» incarnait un écrivain qui s'était inventé un double littéraire, l'agent secret Bob Saint-Clar.

Ici, ce n'est pas Jean-Paul Belmondo, mais l'actrice Bryce Dallas Howard (Jurassic World) qui campe Elly Conway, une romancière à succès dont les romans d'espionnage mettant en scène un agent secret fictif nommé Argylle sont de vrais best-sellers. Cette femme très introvertie quitte rarement son domicile et ne se déplace jamais sans son chat Alfie. Un jour, celle-ci va se retrouver liée aux activités d'un sinistre syndicat criminel clandestin et sera secourue par un espion nommé Aiden (Sam Rockwell). Pourchassée, elle va découvrir un monde dans lequel la fiction qu'elle écrit dans ses romans se mêle à la réalité.

La bande-annonce 👇

Vidéo: youtube

Le film est ponctué de séquence tirée de son livre, où l'agent Argylle n'est autre que Henry Cavill (The Witcher), secondé par un side-kick également pourvu de gros biscoteaux et incarné par l'ancien catcheur John Cena (The Suicide Squad). Au casting, on retrouve par ailleurs quelques étoiles puisque Bryan Cranston (Breaking Bad) et Samuel L. Jackson (Pulp Fiction) sont de la partie. Ainsi que la chanteuse Dua Lipa, qui, après un passage éclair dans Barbie, signe ici son premier vrai rôle au cinéma dans une courte séquence de femmes fatales.

C'est sympa, mais qu'est-ce que c'est moche

La première chose qui nous frappe à la vision d'Argylle, c'est son kitch assumé comme les carreaux d'un vieux pull à motif «argyle», d'où le titre puise son inspiration. De la coupe de cheveux d'Henry Cavill, au cabotinage généralisé, en passant par les effets spéciaux immondes qui jalonnent la plupart des scènes d'action du film. Il est même surprenant de voir, en 2024, des effets visuels de cet acabit, tant on jurerait que le film est sorti il y a vingt ans. Avec un budget avoisinant les 200 millions de dollars, soit l'équivalent des meilleurs blockbusters, on peut se demander où est passé l'argent.

Tout n'est pas à jeter cependant, car le film fait néanmoins la part belle à de jolies trouvailles visuelles et à des scènes d'action virevoltante, bien qu'elles frôlent souvent le grincement de dents. A noter le choix de l'actrice Bryce Dallas Howard, au physique bien loin des injonctions hollywoodiennes. Voir une femme avec des formes accomplir des cascades et des scènes d'action démentielle à quelque chose de véritablement frais et satisfaisant. L'alchimie qu'elle entretient avec l'agent campé par Sam Rockwell en fait un duo qui fonctionne du tonnerre.

Sam Rockwell et Bryce Dallas Howard, un duo qui sauve ce colosse aux pieds d'argiles.
Sam Rockwell et Bryce Dallas Howard, un duo qui sauve ce colosse aux pieds d'argile.Image: Marv films

Cependant, ces maigres moments plaisants ne sauvent pas un scénario à tiroir peu inspiré dont les twists sont aussi visibles qu'un nez au milieu d'une figure et qui atteint malheureusement bien vite les limites de son concept.

Reste qu’Argylle réveille par instants les qualités de son réalisateur que ce soit par son casting inspiré ou son inventivité en matière d’action, mais ça ne sauve pas un film.

Produit par Apple, pourtant réputé pour faire de la qualité, le long-métrage aurait mérité d'être directement visible sur la plateforme au rayon des produits formatés, épargnant ainsi au spectateur le prix d'une place de cinéma. Sur le site Rotten Tomatoes, qui compile la majorité des avis, le film détient actuellement une note de 34%. Autant dire que le consensus critique est formel: «N'y allez pas, c'est une merde».

«Argylle» de Matthew Vaughn est sorti le 31 janvier 2024 dans les salles romandes. Durée: 135 minutes.

Quelques exemples du style des «mob wives»:
1 / 10
Quelques exemples du style des «mob wives»:
Quelques exemples du style de la «mob wife».
source: pinterest / pinterest
partager sur Facebookpartager sur X
Les séries incontournables de Février
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Alisha Lehmann bosse même en vacances
Ce n'est pas parce que la superstar du football suisse prend un peu de vacances pour se dorer la pilule sur une plage brésilienne, qu'elle n'en profite pas pour mouiller le maillot. Dans tous les sens du terme.

Qui n'a jamais glissé un peu de paperasse ou son MacBook dans les valises, quelque part entre les tongs, la crème solaire et un classique littéraire de 800 pages, avec l'espoir (assez illusoire) de bosser pendant ses vacances? Eh bien, pour la joueuse Alisha Lehmann, c'est exactement pareil.

L’article