Divertissement
Films

«Ils ont cloné Tyrone» sur Netflix: notre avis

Ils ont cloné Tyrone est une enquête pleine de mystères qui se situe entre la comédie et la science-fiction et qui vise à dénoncer le racisme.
Ils ont cloné Tyrone est une enquête pleine de mystères qui se situe entre la comédie et la science-fiction et qui vise à dénoncer le racisme.Image: Netflix

«Ils ont cloné Tyrone»: c’est quoi ce film qui cartonne sur Netflix?

Un dealer, une travailleuse du sexe et un pimp vont mener l'enquête dans ce qui semble être un complot dans le ghetto. Notre avis sur Ils ont cloné Tyrone, le film numéro un sur Netflix cette semaine.
27.07.2023, 19:0930.07.2023, 19:54
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Sorti le 21 juillet sur Netflix, le long métrage Ils ont cloné Tyrone est le contenu le plus visionné aux Etats-Unis cette semaine et caracole également en tête dans notre petit pays.

Ce thriller comique mâtiné de science-fiction envoie trois enquêteurs de fortune remonter la piste d'étranges phénomènes surnaturels au cœur de leur quartier. L'œuvre se veut un hommage appuyé aux films de la «blacksploitation», un cinéma de série B destiné au public afro-américain qui a eu son âge d'or dans les années 70.

De cette décennie, le film y puise son esthétique granuleuse, ses ambiances enfumées et éclairées aux néons ainsi que ses personnages hauts en couleur dotés d'un somptueux assortiment de coupes afros. De l'église évangéliste au fast-food qui fait du poulet frit sa spécialité en passant par le salon de coiffure, Ils ont cloné Tyrone est un concentré de culture afro-américaine et de films de genre qui rejoint passablement d'œuvres sorties récemment mettant la communauté des Noirs en avant. Cette mouvance a été initiée par le Get out de Jordan Peele qui a su révolutionner le genre en engendrant des films qui dénoncent le racisme systémique tout en offrant du divertissement.

La bande-annonce 👇

Vidéo: watson

Scooby-Doo, where are you?

Dans Ils ont cloné Tyrone, nous sommes plongés dans The Glen, un quartier défavorisé d'une ville qui ne sera jamais spécifiée. Ce quartier, qui a des allures de ghetto, est habité presque exclusivement par des Afro-Américains. La mode et la technologie pointent vers les années 2000, mais le grain de l’image ainsi que certaines chansons et véhicules semblent tout droit sortis des années 1970 alors que des sujets comme la cryptomonnaie sont évoqués. Ces anachronismes sont pourtant homogènes et apportent au film sa touche si particulière.

Un trio qui ne manque pas de panache.
Un trio qui ne manque pas de panache.Image: Netflix

Tout commence avec Fontaine (John Boyega), un petit dealer qui alterne entre s’occuper de sa mère et entraîner dans ses frasques les gamins du quartier. Un soir, il se fait abattre lors d’un règlement de compte avec un gang rival, sous les yeux de Slick Charles (Jamie Foxx) et Yo-Yo (Teyonah Parris), un mac et une prostituée présents ce soir-là. Fontaine se relève le lendemain, en vie et sans aucun souvenir de ce qu'il s'est passé cette nuit-là. Avec ses deux témoins, il décide alors d’enquêter sur ce mystère, révélant toute une série d’événements étranges qui se déroulent dans leur quartier, et ce que jusqu’à mettre le doigt sur un complot improbable mené par le gouvernement.

Pour la réalisation de son premier film, Juel Taylor, 36 ans, semble avoir relevé le défi, lui qui est à la base un scénariste connu pour avoir signé les films très moyens que sont Creed II et Space Jam: nouvelle ère. Dans une interview donnée dans le New York times, le réalisateur donne ses inspirations: Truman show de Peter Weir et Invasion Los Angeles de John Carpenter, dans lesquelles il aurait rajouté un peu de Jacky Brown de Quentin Tarantino et du Big Lebowsky des Frères Coen, sans oublier quelques épisodes de Scooby-Doo.

«Oh mon dieu! Ils ont cloné Tyrone! Bande d'enfoirés!»
«Oh mon dieu! Ils ont cloné Tyrone! Bande d'enfoirés!»Image: Netflix

Avec toutes ces références, il est clair qu'Ils ont cloné Tyrone est un véritable foutoir, mais qui mélange néanmoins les genres et les tonalités avec pas mal de brio pour peu qu'on accepte d'y rentrer. Pour une fois, Netflix offre un film véritablement original qui sait être drôle en étant captivant, le tout doté d’une patine rétro du meilleur goût. Un joyeux bordel aux allures de série B qui offre malgré tout une analyse sociétale en filigrane des plus malines. Ce n'est pas un grand film, ça n'a pas la candeur de Get out et Nope de Jordan Peel, mais si vous cherchez le cool, qui se regarde un samedi soir après avoir passé un sachet de pop-corn dans le micro-ondes, il est là.

Jamie Foxx et Netflix

A l'instar de son collègue Ryan Renolds, Jamie Foxx fait partie de ces acteurs qui multiplient les films produits par Netflix. Ainsi, après le vampirique Day shift l'été passé et Ils ont cloné Tyrone, l’acteur sera l’une des stars de la comédie Back in action.

Cette nouvelle production originale Netflix marquera également le retour de Cameron Diaz, qui n’avait plus tourné depuis l’échec de la comédie musicale Annie en 2014. Pour l'heure, aucune information n'a été divulguée quant à l'intrigue du long métrage. La date officielle de sortie n'a pas non plus été communiquée, bien que le film soit attendu pour le courant de l'année.

D'ailleurs, savez-vous que Jamie Foxx est aussi un super imitateur?

Vidéo: watson

Les coulisses du tournage de la série Mercredi

1 / 13
Les coulisses du tournage de la série Mercredi
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Eminem a oublié la formule magique
Dans son douzième album The Death Of Slim Shady (Coup De Grâce), le grand rappeur de Détroit brandit son alter ego «The Slim Shady» pour combattre tout ce qui se range sous le label «woke». Au risque de se perdre.

Eminem, de son vrai nom Marshall Bruce Mathers III, est le rappeur le plus populaire de l'histoire. L'homme, qui a grandi pauvre, sans racines et victime de harcèlement dans un milieu brisé avec une mère toxicomane et, selon ses dires, violente, a vendu quelque 220 millions de disques. Il a reçu quinze Grammys et, en 2022, le plutôt conservateur «Rock and Roll Hall of Fame» l'a même admis dans ses rangs. Le rappeur est surtout apprécié par des personnes qui n'aiment pas vraiment écouter du rap.

L’article