Divertissement
International

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Image
Image: watson / DR

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Le 4 juillet à New York, lors de la fête nationale américaine, Joey Chesnut a gagné pour la 14e fois un concours international de mangeurs de hot-dogs.
05.07.2021, 16:5905.07.2021, 17:24
Margaux Habert
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Il ne manquait rien, à part peut-être quelques feux d'artifice pour que tous les clichés soient respectés. N'ayez crainte, la pyrotechnie était aussi au rendez-vous de ce beau moment de sport stomacal made in USA.

Dimanche 4 juillet, jour de la fête nationale aux Etats-Unis, Joey Chesnut a battu son propre record lors d'un concours de bouffe à New York. Celui qu'on surnomme the «Jaws» (les mâchoires) en a avalé 76, soit un de plus que l'an dernier, faisant passer son plus solide adversaire pour un amateur, qui n'a englouti «que» 50 hot-dogs.

Joey Chesnut paraphrase Kanye West pour célébrer sa victoire. Il ne manque vraiment rien. 🇺🇸

En raison de la pandémie, l'événement ne s'est pas tenu, comme à l’accoutumée devant le resto Nathan’s, mais dans un stade de baseball de Brooklyn. Les spectateurs ont largement répondu présent, puisqu'ils étaient 5000 à encourager ces mangeurs pros.

Et comme c'est du sport de s'enfiler 76 hot-dogs en 10 minutes, c'est sur la chaîne sportive ESPN qu'on pouvait suivre cette belle compétition en direct. Bon appétit.

Encore une histoire de food qui ne donne pas envie? Voici ce trend TikTok, où on gaufre tout. 👇

Vidéo: watson

Et si ça ne vous a pas encore coupé l'appétit, voici la team watson et ses Tupperwares. 👇

1 / 8
La team watson et ses Tupperwares
partager sur Facebookpartager sur X
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le visa du prince Harry est devenu une affaire d'Etat
Bien installé sous le soleil de sa Californie, le prince en exil pourrait voir son statut de «résident» devenir bien plus précaire que prévu. Conservateurs et démocrates se déchirent toujours sur sa demande de visa devant les tribunaux.

Il était une fois, en Californie, un terrain de polo. Une pelouse lumineuse, un ciel limpide, un soleil étincelant. Un prince athlétique descendant de son cheval pour embrasser sa belle, robe blanche et bijoux Chanel. Lui vient de s'illustrer au polo pour la bonne cause. Elle de lancer son commerce de confitures maison. Les équipes de tournage Netflix tourbillonnent comme des nuées d'abeilles gourmandes. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le petit monde d'Harry et Meghan.

L’article