Divertissement
Noël

Mariah Carey, la Mère Noël des centres commerciaux

Vidéo: watson

Mariah Carey est de retour en Mère Noël des centres commerciaux

Le premier de chaque mois de novembre, la diva des neiges dégèle son coffre-fort pour sonner l'arrivée de Noël et nous rappeler doucement que l'argent fait le bonheur. Anecdotique, mais foutrement précieux.
01.11.2023, 10:4901.11.2023, 12:55
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Au fil des ans, Mariah Carey est devenue une date butoir, une bûche hollywoodienne volontairement trop sucrée, un elfe avec un peu de fond de teint. Vous savez, ces petits moments dérisoires dans une année, qui sentent la naphtaline et l'hypocrisie, mais provoquent la même sérénité feinte qu'une moitié de Xanax dans une coupe de champagne.

Nous sommes le 1er novembre et la diva se dégèle pour nous rappeler qu'il va bientôt falloir déposer notre compte d'épargne dans un magasin de jouets et le rayon foie gras de chez Globus.

Quelle ponctualité!

Vidéo: watson

Même plus besoin de se fouler pour faire plaisir. En trente petites secondes d'effets pas très spéciaux, accompagnée d'une citrouille sur pattes égarée dans un décor de neige artificielle, Mariah Carey assume pleinement son rôle d'émissaire du Père Noël. Dans quelques heures, All I Want For Christmas Is You se déposera, tel le premier tapis de poudre à Zermatt, au sommet des charts de tous les pays occidentaux.

Mariah Carey est probablement la seule star de la pop qui assume aussi franchement son statut de produit. Sans aigreur aucune, puisque la femme-sandwich la plus luxueuse de la planète en a fait une magie proprement à part, un job à temps très partiel qu'elle prend très au sérieux. Certes, cette signature est foutrement rentable (Forbes estime que le morceau lui rapporte chaque année près de trois millions de dollars), mais fait naître un petit miracle indescriptible dans nos cœurs de petits capitalistes effrayés.

Dans un monde aussi instable, polarisé et profondément susceptible, la diva des neiges s'affirme de plus en plus comme un symbole, un pilier de candeur. Et tant pis qu'il soit mercantile. Mariah Carrey le 1ᵉʳ novembre, c'est un peu Elisabeth II qui souhaitait un Merry Christmas au bas peuple. Mais dans un centre commercial.

God bless la magie de Noël.

Mariah Carey à la parade de Thanksgiving à New York
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
13 choses (absurdes) qui n’existent probablement qu’en Suisse
Ou encore: dites-moi que vous êtes en Suisse sans directement dire que vous êtes en Suisse.

Attention, souffleur de cor des Alpes!

L’article