DE | FR
People

7 stars russes qui réclament la paix, mais n'osent pas parler de Poutine

Sur les réseaux sociaux, certaines personnalités russes réclament la fin de la guerre, sans jamais attaquer le président Vladimir Poutine pour autant. D'autres stars russes sont restées silencieuses.
06.03.2022, 17:33
Suivez-moi

Si certains préfèrent pour l'heure garder le silence sur la guerre en Ukraine, comme Roger Federer ou Rafael Nadal, d'autres stars du cinéma, du sport ou de la musique ont choisi leur camp et le font savoir.

Chez les people russes, certains comme Irina Shayk ou Andrey Rublev appellent à la désescalade, toutefois sans jamais mentionner le président du Kremlin, comme c'est le cas de nombreuses personnalités occidentales qui visent directement les décisions de Vladimir Poutine.

D'autres célébrités sont restées muettes sur leurs réseaux sociaux, à l'instar des chanteuses du duo t.A.T.u. Julia Volkova et Lena Katina ou les anciens joueurs de tennis Marat Safin et Dinara Safina. D'autres encore, comme Maria Sharapova, aussi ex-joueuse de tennis, a elle préféré parler de la... Fashion Week de Paris.

Irina Shayk

«Non à la guerre»

La mannequin, suivie par près de 18 millions d'abonnés, a publié sur Instagram un symbole de paix, avec la mention «non à la guerre», mais sans mentionner l'instigateur de celle-ci. Irina Shayk a aussi assuré faire un don à l'Unicef et la Croix-Rouge ukrainienne et incité ses fans à donner eux aussi ce qu'ils peuvent.

Daniil Medvedev

«Les enfants naissent avec une confiance intérieure dans le monde, ils croient tellement en tout [...]. Soyons ensemble et montrons-leur que c'est vrai»

Sur ses réseaux sociaux, le tennisman russe a fait référence à ses mots après sa finale perdue à l'Open d'Australie, lorsqu'il avait assuré que le «gamin en lui avait cessé de rêver». Il dit aujourd'hui vouloir parler au nom de tous les enfants du monde, qui ont des rêves. «Je veux demander la paix dans le monde [...]. Les enfants naissent avec une confiance dans le monde, ils croient en tout [...]. Soyons ensemble et montrons-leur que c'est vrai, parce que chaque enfant ne devrait pas s'arrêter de rêver.»

Kristina Rihanoff

«Je m'en fous de la guerre»

La danseuse russe, établie en Grande-Bretagne, a d'abord tweeté: «Je veux me concentrer sur le type de punition que Boris Johnson aura pour avoir détruit mon entreprise et 1000 autres [...]. Je m'en fous de la guerre, mais je me préoccupe de la dette à cause de l'absence de commerce pendant deux ans». Avant de supprimer ce texte et d'adoucir ses propos, assurant détester la guerre (mais pas Poutine?).

Gérard Depardieu

«Je suis contre cette guerre fratricide»

L'acteur français, titulaire d'un passeport russe depuis 2013 et qui lui a été remis directement par Vladimir Poutine, a publié cette photo de lui sur Instagram, accompagné du mot «paix». Si certains internautes saluent sa prise de position, d'autres lui intiment de rendre son passeport russe, pour vraiment aller au bout de cette réflexion.

Natalia Vodianova

«Ce sont les femmes qui porteront le plus lourd fardeau de ce conflit»

L'actrice et mannequin a publié un message de soutien envers les mères ukrainiennes, leur assurant qu'elles ne sont pas seules. Elle s'est aussi adressée à sa communauté pour inciter chacun à faire un don, promettant de le faire elle aussi. Natalia Vodianova non plus ne se positionne pas directement vis-à-vis du président russe.

Andrey Rublev

«Nous devons nous soutenir mutuellement»

Le tennisman a réagi en écrivant «no war please» (s'il vous plaît, pas la guerre) sur la caméra, au lieu de la signer comme le veut la coutume, après sa qualification pour la finale du tournoi de Dubaï. Sur Instagram, après sa victoire en finale, Andrey Rublev a écrit qu'il ne s'agissait plus de tennis ou de sport, mais «d'avoir la paix dans le monde. Nous devons nous soutenir mutuellement».

Tatiana Korsakova

«Je suis Russe et contre la guerre»

Cette influenceuse russe dit, elle aussi, non à la guerre sur Instagram et le fait savoir sous une photo d'elle munie d'une pancarte où il est écrit «Je suis Russe et contre la guerre». Pour rappel, ces manifestations contre la guerre en Ukraine sont interdites en Russie.

Bonus: Olga Buzova

«[Punir les sportifs] est un vrai harcèlement!»

La chanteuse et animatrice, qui est l'une des personnalités les plus suivies sur Instagram en Russie, est restée silencieuse au début de l'invasion. (La quoi, la guerre?) Mais c'est lorsque les athlètes russes ont été interdits de compétition aux Jeux paralympiques qu'Olga Buzova a demandé sous cette photo à ses quelque 23 millions de followers: «Qu'est-ce que cela a à voir avec les artistes, les sportifs, les enfants, les gens ordinaires??? C'est un vrai harcèlement 😣». Et Vladimir Poutine, dans tout ça?

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une tiktokeuse se coince un vibro dans le derrière et vibre toute la nuit
On peut dire qu'elle l'a eu dans le baba! Lol.

Je sais que certaines personnes ne sont pas à l'aise avec le jargon anal. Donc je vous propose de parler de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom à la place d'utiliser le mot «anus». Je pourrais utiliser le mot «fesses», mais c'est moins drôle.

L’article