ciel couvert
DE | FR
Economie
Argentine

La Banque nationale suisse enregistre une lourde perte sur six mois

La Banque nationale suisse enregistre une lourde perte sur six mois

La Banque nationale suisse (BNS) a subi une perte de 95,2 milliards de francs au premier semestre 2022, après un bénéfice de 43,5 milliards de francs un an plus tôt. C'est davantage qu'anticipé par les économistes d'UBS.
29.07.2022, 08:2429.07.2022, 11:00
Plus de «Economie»

Les positions en monnaies étrangères ont généré une perte totale de 97,4 milliards de francs, indique vendredi la BNS. Le produit des intérêts et celui des dividendes se sont inscrits à respectivement 3,3 et 2,3 milliards de francs. Les titres porteurs d'intérêts et les instruments sur taux d'intérêt ont enregistré une perte de cours de 48,7 milliards tandis qu'elle a atteint 44 milliards pour les titres et les instruments de participation. Quant aux pertes de change, elles ont totalisé 10,3 milliards.

Le stock d'or, dont le volume n'a pas changé, a généré une plus-value de 2,4 milliards de francs. Fin juin, le prix du kilogramme d'or s'établissait à 55 836 francs, contre 53 548 francs fin 2021.

La Banque nationale suisse (BNS) a subi une perte de 95,2 milliards de francs au premier semestre 2022, apr
Image: sda

Les positions en francs ont dégagé un bénéfice de 35,1 millions de francs. Les intérêts négatifs prélevés sur les avoirs en comptes de virement ont notamment contrebalancé les pertes de cours sur les titres porteurs d'intérêts et les instruments sur taux d'intérêt.

«De fortes fluctuations sont la règle»

L'institut d'émission rappelle que son résultat «dépend principalement de l'évolution sur les marchés de l'or, des changes et des capitaux. C'est pourquoi de fortes fluctuations sont la règle, et il n'est que difficilement possible d'en tirer des déductions pour le résultat de l'exercice en cours».

La perte de 95,2 milliards de francs, avant attribution à la provision pour réserves monétaires, est plus lourde que les projections d'UBS, qui tablait sur une perte cumulée entre 80 et 85 milliards. Si la perte nette totale pour l'exercice 2022 devait atteindre quelque 93 milliards de francs, la banque centrale helvétique serait obligée de renoncer aux reversements qu'elle accorde aux autorités publiques, a alerté la banque aux trois clés. (ats)

Des chiens et des vitres
1 / 19
Des chiens et des vitres
source: sadanduseless
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces Suisses pourraient révolutionner le transport mondial grâce à la bière
Des chercheurs suisses ont obtenu de la nanocellulose à partir de résidus de brasserie et l'ont convertie en aérogel. Ce matériau de grande qualité pourrait être employé dans la fabrication d'emballages alimentaires.

Les scientifiques du «Cellulose and Wood Materials» du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) «viennent de mettre au point un procédé permettant de produire de la nanocellulose de haute qualité à partir des déchets de brasserie», indiquent-ils ce mardi matin. C'est quoi? Rien de moins «qu'une matière première biodégradable polyvalente qui peut par exemple être transformée en emballages ou en matières plastiques renforcées par des fibres». Les chercheurs ont publié leurs résultats dans la revue ACS Sustainable Chemistry & Engineering.

L’article