DE | FR

Le Covid a fait perdre des milliards au géant du bureau partagé Wework

Bild

Le géant des bureaux partagés WeWork a perdu 3,2 milliards de dollars (trois milliards de francs) en 2020, alors que la pandémie de Covid-19 freinait ses activités.



L'entreprise cherche à lever un milliard de dollars pour sa survie. Pour y parvenir, Wework envisage notamment de fusionner avec la société Bowx Acquisition Corp. Une coquille vide entrée en bourse l'an dernier dans le but de réaliser de futures acquisitions et faire ses premiers pas à Wall Street. Une valorisation de près de 9 milliards de dollars, dette comprise, d’après le Financial Times.

A cause de la pandémie, le taux d'occupation des bureaux loués par l'entreprise est tombé à 47% à la fin 2020, contre 72% en début d'année

Créée en 2010, la société s'est construite sur un modèle de bureaux partagés. Start-up à l'image dynamique et novatrice, Wework a rapidement séduit les investisseurs, au point d'atteindre une valorisation théorique de 47 milliards de dollars en janvier 2019. Rapidement, des bureaux ont ouvert aux quatre coins de globe.

Mais confrontée à une défiance grandissante sur son modèle d'activité et l’instabilité de son patron Adam Neumann, elle a dû renoncer en septembre 2019 à une entrée à Wall Street. Pour sauver Wework de la faillite, le principal actionnaire, le groupe japonais Softbank, avait injecté plusieurs milliards de dollars et poussé Adam Neumann vers la sortie. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

2020 a été l'année de Lego, qui a enregistré un bénéfice net record boosté par notre temps passé à la maison. Du coup, le géant des jouets envisage encore plus d'idées.

S'il y en a un à qui les confinements mondiaux ont porté chance, c'est bien Lego. Le fabricant des célèbres jouets en plastique a réalisé, durant l'année 2020, un bénéfice net de 1.47 milliards de francs. Depuis sa création en 1932, la société danoise n'a jamais gagné autant d'argent.

Si les ventes ont progressé, c'est notamment grâce à la hausse du commerce en ligne et le doublement des visites sur son site internet propulsées par notre temps passé à la maison depuis le début de la …

Lire l’article
Link zum Artikel