DE | FR

Le Covid a fait perdre des milliards au géant du bureau partagé Wework

Le géant des bureaux partagés WeWork a perdu 3,2 milliards de dollars (trois milliards de francs) en 2020, alors que la pandémie de Covid-19 freinait ses activités.
23.03.2021, 02:5523.03.2021, 05:57

L'entreprise cherche à lever un milliard de dollars pour sa survie. Pour y parvenir, Wework envisage notamment de fusionner avec la société Bowx Acquisition Corp. Une coquille vide entrée en bourse l'an dernier dans le but de réaliser de futures acquisitions et faire ses premiers pas à Wall Street. Une valorisation de près de 9 milliards de dollars, dette comprise, d’après le Financial Times.

A cause de la pandémie, le taux d'occupation des bureaux loués par l'entreprise est tombé à 47% à la fin 2020, contre 72% en début d'année

Créée en 2010, la société s'est construite sur un modèle de bureaux partagés. Start-up à l'image dynamique et novatrice, Wework a rapidement séduit les investisseurs, au point d'atteindre une valorisation théorique de 47 milliards de dollars en janvier 2019. Rapidement, des bureaux ont ouvert aux quatre coins de globe.

Mais confrontée à une défiance grandissante sur son modèle d'activité et l’instabilité de son patron Adam Neumann, elle a dû renoncer en septembre 2019 à une entrée à Wall Street. Pour sauver Wework de la faillite, le principal actionnaire, le groupe japonais Softbank, avait injecté plusieurs milliards de dollars et poussé Adam Neumann vers la sortie. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'économie russe souffre de la guerre en Ukraine
De l'extérieur, les dirigeants se montrent peu affectés par les sanctions occidentales. Mais la réalité est très différente: l'économie russe est menacée.

Le 24 février, le jour de l'attaque russe contre l'Ukraine, Vladimir Poutine a ordonné à 37 des plus riches dirigeants économiques du pays de se rendre au Kremlin. Comme d'habitude, il les a fait attendre deux heures, le temps de se lamenter sur leur sort: «Tous se sentaient misérables. Ils étaient dévastés», a déclaré un participant selon le Washington Post.

L’article