DE | FR

La Chine vise «au moins» 6% de croissance pour 2021

Le quartier des affaire de Lujiazui, à Pudong (Shanghai)
Le quartier des affaire de Lujiazui, à Pudong (Shanghai)Image: sda
Premier pays touché par le coronavirus qui a paralysé son économie, la Chine table sur une économie positive de 6% en 2021. Malgré la pandémie de Covid-19, le géant asiatique a dégagé une croissance annuelle de 2,3% en 2020.
05.03.2021, 03:2505.03.2021, 09:34

La Chine s'est fixé un objectif de croissance d'au moins 6% cette année, a annoncé vendredi son Premier ministre, en dépit des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus qui continue d'ébranler l'économie mondiale.

Premier pays touché par le coronavirus qui a paralysé son économie, la Chine avait renoncé en 2020 à fixer un objectif annuel de croissance, une décision jusque-là rarissime dans l'histoire récente du géant asiatique.

Le dragon fait ses étirements

Après des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l'activité, la Chine a connu au premier trimestre 2020 un repli historique de sa croissance (-6.8%).

L'amélioration progressive des conditions sanitaires à partir du printemps a toutefois permis au produit intérieur brut (PIB) de rebondir. Et la Chine a finalement enregistré une croissance positive l'an dernier (+2.3%).

Créer 11 millions d'emplois

Par ailleurs, Pékin se fixe comme objectif de créer cette année quelque 11 millions d'emplois et vise un taux de chômage de 5,5% (réd: contre 6,2% en février 2020).

Ces chiffres dresse néanmoins un tableau incomplet de la conjoncture économique. En Chine, le chômage est calculé pour les seuls urbains c'est-à-dire qu'il ne tient pas compte des près de 300 millions de travailleurs migrants, d'origine rurale, dont beaucoup ont perdu leur emploi du fait de la crise.(afp/ga)

Thèmes

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des informaticiens aux cuisiniers: l'impact du manque de bras en Suisse
En ce moment, le nombre de postes vacants sur le marché du travail suisse n'a jamais été aussi élevé depuis des années. Les employeurs recherchent désespérément du personnel. Alors que les associations professionnelles s'inquiètent pour leurs entreprises, les syndicats trouvent que tout cela n'est pas si grave. D'un coup, ce sont les travailleurs qui tiennent les rênes.

En vous promenant dans les ruelles des villes et des villages, vous avez sans doute remarqué quelque chose au cours des derniers mois: dans les vitrines, devant les entrées et sur les camionnettes devant les magasins d'artisanat, les offres d'emploi s'affichent en masse. Les restaurants, les menuiseries, les commerces de détail et les installateurs sanitaires ne sont pas les seuls à chercher désespérément du personnel : les maçons, les informaticiens et les infirmiers sont également très recherchés.

L’article