DE | FR

Crime contre l'humanité: Lafarge, filière du Suisse Holcim, mis en examen

La branche locale de Lafarge en Syrie aurait fourni des fonds à des groupes armés.
La branche locale de Lafarge en Syrie aurait fourni des fonds à des groupes armés.Image: keystone
Lafarge, filiale du groupe Holcim, installée en Suisse, a été mise en examen pour complicité de crimes contre l'humanité.
18.05.2022, 14:4518.05.2022, 17:27

La cour d'appel de Paris a confirmé, mercredi, la mise en examen du groupe cimentier Lafarge pour «complicité de crimes contre l'humanité» concernant ses activités jusqu'en 2014 en Syrie, a appris l'AFP de sources proches du dossier.

Dans le cadre de cette information judiciaire ouverte en juin 2017 et objet de nombreux rebondissements procéduraux, le groupe désormais filiale de Holcim – installée à Zoug – est soupçonné d'avoir versé en 2013 et 2014, via une filiale, plusieurs millions d'euros à des groupes terroristes, dont l'organisation Etat islamique (EI), ainsi qu'à des intermédiaires, afin de maintenir l'activité d'une cimenterie en Syrie, alors que le pays s'enfonçait dans la guerre. Ses avocats n'ont pas souhaité commenter. (jah/ats)

Dans l'actu: blessé par un bouchon de prosecco, Girmay se retire du Giro

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Influencé par la guerre en Ukraine, le monde redevient très nucléaire

Link zum Artikel

Aux Philippines, une ville est recouverte par les cendres d'un volcan

Link zum Artikel

En Russie, le McDo' change de nom, mais pas de goût

Link zum Artikel

En Espagne, le manque de personnel menace le tourisme estival

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Washington, la Fed tente un coup majeur pour lutter contre l'inflation
Aux Etats-Unis, les chiffres de l'inflation en mai, publiés vendredi, avaient fait l'effet d'une douche froide, atteignant un nouveau record vieux de 40 ans.

La banque centrale américaine (Fed) a relevé mercredi ses taux directeurs de trois quarts de points, la plus forte hausse depuis 1994. Son président a assuré que l'institution restait «déterminée» à lutter contre l'inflation galopante.

L’article