beau temps
DE | FR
Economie
Divertissement

Né il y a 15 ans, l'Iphone était une vraie révolution

Né il y a 15 ans, l'Iphone était une vraie révolution. La preuve en images

Le 9 janvier 2007, Apple et Steve Jobs dévoilaient l'Iphone 2G. Un objet révolutionnaire qui allait bouleverser notre quotidien. Retour en image sur le premier smartphone et ses concurrents de l'époque.
09.01.2022, 08:1109.01.2022, 09:40
Myrtille Wendling
Suivez-moi

En 2007, un tel téléphone, c'était extraordinaire! Défini comme «révolutionnaire» par le CEO d'Apple, l'Iphone 2G se démarquait clairement par rapport à la concurrence. Ses principales fonctionnalités? Un écran tactile recouvrant tout l’appareil et la capacité à utiliser internet en continu.

A présent, me diriez-vous, c'est complètement banal, mais souvenez-vous de ce que fabriquaient les concurrents d'Apple il y a 15 ans.

En 2007, le mieux que pouvait faire HTC, c'était ça 👇

This photo provided by Sprint Nextel Corp. shows the HTC Touch cell phone. Sprint Nextel Corp. announced Wednesday, Oct. 17, 2007 it is jumping on the bandwagon with the Touch by HTC. Like Apple Inc.' ...
Le HTC touch en 2007. Image: AP Sprint Nextel Corp.

Blackberry était aussi très en vogue...

Image
Image: Shutterstock

Sans parler des fameux Nokia! On en a tous un dans un tiroir...

Image

Le Nokia N95 a été le premier smartphone de pas mal de gens

Image

Motorola, ou le film de «Lolita malgré moi»

Image

Et puis un beau jour de 2007, l'Iphone est apparu

Image

Le truc en plus de l'Iphone 2G?

La sortie de l'Iphone 2G a été annoncée le 9 janvier 2007, après des mois de rumeurs et de spéculations. Le téléphone est apparu sur les étalages en juin 2007 aux Etats-Unis. Enfin, le reste du monde a eu la chance de le découvrir dès novembre.

En éliminant à la fois presque tous les boutons superflus et le stylet pour naviguer sur le téléphone, l'interface de l'Iphone était très intuitive grâce aux icônes. Une évidence de nos jours, mais rappelez-vous de ses prédécesseurs! Il avait même un appareil photo avec une définition de deux Mpx, impensable! En plus, il pouvait utiliser internet en continu.

Image

Pas assez révolutionnaire à vos yeux? Entre un processeur graphique, un espace de stockage de 4, 8 ou 16 Gb et une seule caméra à l'arrière, il était pourtant très attrayant. En effet, c'était le premier téléphone à réunir iPod, appareil photo, navigateur internet et... téléphone.

33 versions d'Iphone sont sorties depuis 2007

Steve Jobs ne s'est évidemment pas arrêté au design fin et élégant de l'Iphone 2G, comme le montre ce graphique, son succès est sans appel👇

Ils ont l'air vieux? Pourtant, eux aussi étaient des révolutions

De la gauche vers la droite, voici les générations 3gs, 4, 5s et 6.
De la gauche vers la droite, voici les générations 3gs, 4, 5s et 6. Image: Shutterstock

Révolution un jour, révolution toujours?

Alors oui, maintenant cela paraît banal de pouvoir:

  • inclure une photo de notre pellicule dans un e-mail
  • prendre des selfies
  • naviguer sur des sites internet tout en étant au téléphone
  • travailler, jouer, scroller à l'infini sur Tiktok...

Mais tout cela n'aurait pas été possible sans l'apparition de l'Iphone. Depuis ce 9 janvier 2007, le smartphone ne cesse de se réinventer et n'a pas l'air de vouloir s'arrêter en si bon chemin.

Image
Image: sda

Mais arrivera-t-il à se perfectionner à l'infini? Parole d'utilisatrice, peut-être serait-il bon de progresser dans la durabilité des appareils...

Comme quoi, les téléphones changent, mais pas les excuses...

17 instagrameurs qui ont abusé de Photoshop

1 / 19
17 instagrameurs qui ont abusé de Photoshop
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Caddie, le fabriquant de chariots est en faillite

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi l'euro redevient sexy
La monnaie unique, dont on ne cesse de dire qu'elle est morte, se renforce à chaque crise.

La plupart des économistes et des journalistes économiques ont accueilli la naissance de l'euro avec tout sauf de la joie. Les économies nationales sont trop différentes pour être enfermées dans le corset d'une monnaie unique, ont pointé les critiques - oui, moi aussi. Pendant longtemps, ils ont semblé avoir raison.

L’article