DE | FR

Facebook se fait de l'argent grâce à la crise

La Silicon Valley a prospéré pendant la crise.
La Silicon Valley a prospéré pendant la crise.Image: sda
Son chiffre d'affaires, essentiellement issu des recettes publicitaires, est aussi largement supérieur aux attentes du marché.
29.04.2021, 02:2129.04.2021, 05:55

Facebook a quasiment doublé son bénéfice net, à 9,5 milliards de dollars au premier trimestre. Un signe que le géant des réseaux sociaux a su capitaliser sur la transition accélérée des consommateurs vers internet pendant la pandémie.

Son chiffre d'affaires, 26,2 milliards de dollars (+48%), issu essentiellement des recettes publicitaires, est aussi largement supérieur aux attentes du marché, qui a salué la performance de l'entreprise.

Pendant la crise sanitaire, la société a investi massivement dans les produits publicitaires qui facilitent les transactions directement sur ses sites et applications mobiles.

«Nous allons continuer à investir de façon agressive pour créer de nouvelles expériences remarquables pendant les années à venir, y compris dans des domaines encore peu explorés comme les réalités augmentées et virtuelles, le e-commerce et l'économie des influenceurs.»
Mark Zuckerberg

Selon eMarketer, Facebook est bien parti pour dépasser les 100 milliards de dollars de revenus publicitaires nets pour la première fois en 2021. L'entreprise sera en deuxième position en termes de parts de marché mondiales (23,7%), derrière Google (28,6%).

Tandis que l'économie traditionnelle a souffert des restrictions d'activité liées à la pandémie, et a dû licencier des millions de personnes, la Silicon Valley a prospéré. Facebook emploie plus de 60 600 personnes, 26% de plus qu'il y a un an. (ga)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des informaticiens aux cuisiniers: l'impact du manque de bras en Suisse
En ce moment, le nombre de postes vacants sur le marché du travail suisse n'a jamais été aussi élevé depuis des années. Les employeurs recherchent désespérément du personnel. Alors que les associations professionnelles s'inquiètent pour leurs entreprises, les syndicats trouvent que tout cela n'est pas si grave. D'un coup, ce sont les travailleurs qui tiennent les rênes.

En vous promenant dans les ruelles des villes et des villages, vous avez sans doute remarqué quelque chose au cours des derniers mois: dans les vitrines, devant les entrées et sur les camionnettes devant les magasins d'artisanat, les offres d'emploi s'affichent en masse. Les restaurants, les menuiseries, les commerces de détail et les installateurs sanitaires ne sont pas les seuls à chercher désespérément du personnel : les maçons, les informaticiens et les infirmiers sont également très recherchés.

L’article